NOUVELLES

Wall Street finit en hausse, le Dow Jones passe les 13 000 points

28/02/2012 05:10 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT

NEW YORK, 28 février 2012 (AFP) - La Bourse de New York a fini mardi en hausse, le Dow Jones parvenant pour la première fois depuis le 19 mai 2008 à terminer au-dessus du seuil symbolique des 13.000 points: l'indice vedette a pris 0,18% et le Nasdaq a pris 0,69%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 23,61 points à 13.005,12 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 20,60 points à 2.986,76 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est adjugé de son côté 0,34% (4,59 points) à 1.372,18 points.

"C'est une preuve d'un regain de confiance dans le marché", a commenté Gregori Volokhine de Meeschaert New York, rappelant que Wall Street avait "essayé de dépasser ce niveau symbolique plusieurs fois".

L'indice phare de Wall Street n'était jusque-là pas parvenu à clôturer au-delà de ce seuil symbolique, atteint pour la dernière fois le 19 mai 2008 à 13.028,16 points.

"C'est très bon signe qu'un marché boursier puisse ignorer des statistiques économiques qui auraient être pu mal interprétées", a-t-il continué.

Les commandes de biens durables ont chuté aux Etats-Unis en janvier après trois mois consécutifs de hausse, perdant 4,0% par rapport à décembre.

Dans l'immobilier, les prix des logements ont poursuivi leur recul, baissant en décembre pour le huitième mois d'affilée, de 0,5% par rapport à novembre, selon l'enquête Case-Shiller publiée mardi par Standard and Poor's.

Cet indice, qui mesure les prix des logements à la vente dans les 20 plus grandes métropoles américaines, est tombé à son niveau le plus bas depuis février 2003.

En revanche, le net rebond du moral des ménages, qui a atteint en février son niveau le plus élevé en un an, a permis au marché de se consolider en territoire positif peu après l'ouverture.

"Le marché se comporte mieux maintenant, l'indice de confiance des ménages a aidé" à améliorer l'humeur par rapport au début de la séance, a noté Hugh Johnson, du cabinet de gestion d'actifs Hugh Johnson Advisors.

"Il ne s'agit pas d'euphorie, c'est de l'optimisme. On est encore loin de l'euphorie mais on a une dynamique que l'on commence à sentir positive, tournée vers l'avenir", a ajouté M. Volokhine.