Huffpost Canada Quebec qc

Les conservateurs veulent forcer l'employé libéral derrière «Vikileaks» à témoigner

Publication: Mis à jour:
TWITTER
Les conservateurs ont déposé un avis de motion pour faire comparaître Adam Carroll, l'employé libéral derrière le compte Twitter «Vikileaks30» (Getty Images) | Getty Images

OTTAWA - Les conservateurs veulent forcer l'employé libéral derrière le compte twitter «Vikileaks» à témoigner devant un comité parlementaire.

Le député conservateur Dean Del Mastro a déposé mardi un avis de motion pour faire comparaître Adam Carroll devant le Comité de l'Accès à l'information, de la protection des renseignements personnels et de l'Éthique la semaine prochaine.

Le site «Vikileaks30» s'est attaqué au ministre de la Sécurité publique Vic Toews.

Il y a deux semaines, le ministre avait été ciblé après avoir défendu les dispositions du projet de loi C-30 sur la surveillance d'Internet. Les attaques contre lui ont pris plusieurs formes, mais c'est Vikileaks qui avait lancé le bal. Un utilisateur alors anonyme avait diffusé des détails sur les procédures de divorce de M. Toews, pour protester contre C-30.

Le projet de loi inquiète de nombreux Canadiens parce qu'il permet aux autorités d'obtenir — sans mandat — des informations personnelles sur les utilisateurs d'Internet, comme leur nom, adresse courriel, numéro de téléphone et adresse IP.

Après qu'une enquête de la Chambre des communes ait révélé que le créateur de Vikileaks était un employé du Parti libéral opérant à partir du Parlement, le chef intérimaire du Parti, Bob Rae, en a fait part aux députés lundi et s'est excusé en Chambre auprès du ministre Toews.

Il a par la suite révélé le nom de l'employé, qui avait démissionné plus tôt dans la journée.

M. Toews ayant accepté les excuses, les libéraux croyaient l'affaire close.

Mais M. Del Mastro estime qu'il faut aller au fond de cette affaire, notamment en raison de l'usage inapproprié des ressources du Parlement et des tentatives du Parti libéral de cacher «cette campagne de dénigrement» contre une personne publique.

Bob Rae trouve fascinant que les conservateurs soient prêts à entreprendre une investigation sur cette affaire, mais pas sur les appels frauduleux faits lors des dernières élections.

Il a ajouté que les conservateurs semblent prêts à faire des enquêtes sur tout, sauf sur leur propre comportement.

Le débat et le vote sur cette motion devrait avoir lieu jeudi. Elle sera vraisemblablement adoptée, les conservateurs étant majoritaires sur les comités, comme au Parlement.

Sur le web

Le compte Vikileaks fait réagir les conservateurs à... : Les dernières ...

Conservateurs - Menace pour la démocratie | Le Devoir

Les conservateurs accusent le NPD

La riposte du ministre Toews contre Vikileaks s'organise

Canada : les internautes contre la surveillance du Web