NOUVELLES

L'Ontario pourrait sabrer dans ses programmes d'aide aux entreprises

28/02/2012 04:49 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT

TORONTO - Plus de 2 milliards $ en subventions et en crédits d'impôts versés chaque année aux entreprises ontariennes pourraient disparaître alors que le gouvernement libéral de la province tente de réduire ses dépenses pour éliminer un déficit de 16 milliards $.

Le ministre du Développement économique, Brad Duguid, a annoncé mardi que Queen's Park passait actuellement en revue une cinquantaine de programmes d'aide aux entreprises, totalisant 1,3 milliard $, de même que des crédits d'impôts valant 1 milliard $.

M. Duguid a indiqué qu'il faudrait attendre la fin du processus pour savoir combien d'économies seraient ainsi réalisées, mais il a estimé qu'elles s'élèveraient à des centaines de millions de dollars.

L'économiste Don Drummond, qui avait été embauché par les libéraux ontariens pour analyser les services gouvernementaux et suggérer des moyens d'économiser, a conclu que donner des subsides aux entreprises ne constitue pas une utilisation efficace des fonds publics, puisque cette stratégie a peu contribué à améliorer le niveau de vie des citoyens par le passé.

Le ministre ontarien des Finances, Dwight Duncan, a précisé que la plupart des subventions et crédits d'impôts aux entreprises avaient été mis en place avant que l'Ontario ne réduise ses taux d'imposition sur le revenu des entreprises et sur le capital, et n'introduise la taxe de vente harmonisée (TVH).

Selon le ministre, M. Drummond l'a assuré que le régime fiscal de la province est très concurrentiel, et que le gouvernement doit commencer à supprimer certains de ces crédits d'impôts.

L'ex-économiste principal à la Banque TD avait plus particulièrement recommandé d'éliminer les subventions de 345 millions $ octroyées annuellement à l'industrie ontarienne des courses de chevaux, ainsi que les crédits d'impôts accordés au secteur minier.

Le ministre Duncan a indiqué que les résultats de cette démarche seraient dévoilés dans le cadre de la présentation du prochain budget en mars.

PLUS:pc