NOUVELLES

Les profits de BMO ont grimpé de 34 pour cent au premier trimestre

28/02/2012 09:30 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le bénéfice net de la Banque de Montréal (TSX:BMO) a grimpé de 34 pour cent au premier trimestre, alors que les résultats financiers de l'institution ont été soutenus par la récente acquisition de la firme Marshall & Ilsley en dépit des revenus plus modestes générés par les services bancaires aux particuliers et par BMO Marché des capitaux.

La banque torontoise a annoncé mardi avoir enregistré un bénéfice net de 1,1 milliard $, ou 1,63 $ par action, au cours de la période de trois mois terminée le 31 janvier.

Sur une base ajustée, le bénéfice net de la banque a été de 1,42 $ par action, soit un résultat supérieur à celui 1,36 $ par action auquel s'attendaient en moyenne les analystes consultés par Thomson Reuters.

Le bénéfice net de la banque avait été de 825 millions $, ou 1,34 $ par action, au premier trimestre de l'exercice précédent.

Les revenus de l'institution ont augmenté et atteint 4,12 milliards $ au cours des trois premiers mois de l'exercice 2012, contre 3,47 milliards $ il y a un an.

Cette amélioration de la performance de la banque découle largement de l'intégration à ses résultats de Marshall & Ilsley, une banque de Milwaukee, dans l'État du Wisconsin.

«L'accent que nous mettons sur les clients et sur les investissements judicieux dans nos activités nous est profitable et cela se reflète dans nos résultats et dans le dynamisme de la banque», a affirmé le président et chef de la direction de BMO Groupe financier, Bill Downe, par voie de communiqué.

«Chacun de nos secteurs d'activité est bien positionné et notre bilan est solide, ce qui inspire confiance à nos clients», a-t-il ajouté.

Les dotations à la provision pour pertes sur créances — ou l'argent mis de côté pour les mauvais prêts — se sont chiffrées à 141 millions $, soit 182 millions $ de moins qu'il y a un an.

Toutefois, le bénéfice net des services aux particuliers au Canada a diminué de 6,7 pour cent, à 446 millions $, par rapport à celui de 477 millions $ de la même période l'an dernier, lequel avait bénéficié d'un profit sur des valeurs mobilières.

Aux États-Unis, le bénéfice net des services aux particuliers et aux entreprises a atteint 135 millions $ US, en hausse de 81 millions $ US comparativement au premier trimestre de l'exercice précédent.

Le bénéfice trimestriel de BMO Marché des capitaux s'est chiffré à 198 millions $, ayant fléchi de 62 millions $, ou 24 pour cent, par rapport à celui de la même période il y a un an.

Les revenus de BMO Marché des capitaux ont crû de 79 millions $, ou 11 pour cent, et se sont établis à 772 millions $.

La Banque de Montréal compte plus de 38 000 employés à la grandeur de l'Amérique du Nord.

Les actions de la Banque de Montréal ont terminé la séance de mardi à 58,56 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 55 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc