POLITIQUE

CHSLD: Legault veut des sanctions contre les auteurs de mauvais traitement

28/02/2012 06:10 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT
CP

QUÉBEC - Les gestionnaires d'établissement qui tolèrent les mauvais traitements aux aînés doivent être mis à la porte, a affirmé mardi le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault.

Le leader de la CAQ s'est insurgé contre la négligence dont font l'objet des personnes âgées dans certains Centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD).

Un quotidien rapportait mardi que des établissements continuent de tolérer des lacunes graves en matière de soins aux aînés en dépit des inspections du ministère de la Santé.

Repas désorganisés, odeurs désagréables, manque de respect, manque de toilettes, la liste des manquements inscrits aux rapports de visite des CHSLD en 2010 et 2011 est longue.

En point de presse, M. Legault s'est dit «scandalisé» par de telles négligences.

Selon lui, il est temps «que des personnes perdent leur emploi» pour ne pas s'être assurées de fournir les services appropriés aux personnes âgées.

M. Legault a rappelé son engagement d'abolir les Agences de santé, une vaste structure impersonnelle qui, à ses yeux, «déresponsabilise» les acteurs du réseau de la santé.

Le chef caquiste a dit trouver incompréhensible qu'un directeur général de CHSLD puisse demeurer en poste alors que des aînés placés sous sa responsabilité subissent des préjudices.

Pour sa part, la ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien, a convoqué les dirigeants des Agences régionales de santé afin de faire le point sur la situation.