NOUVELLES

Le TSX grimpe grâce à la confiance des consommateurs US et les résultats de BMO

28/02/2012 04:40 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mardi en hausse à la suite de la publication de données économiques mitigées aux États-Unis, tandis que la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles terminait la journée au-dessus du cap des 13 000 points pour la première fois depuis mai 2008.

Le plus célèbre indicateur des marchés américains a avancé de 23,61 points pour clôturer à 13 005,12 points, stimulé notamment par la publication d'un bien meilleur indice que prévu sur la confiance des consommateurs américains.

L'indice composé S&P/TSX a pour sa part avancé de 40,1 points à 12 740,47 points. Le parquet torontois a profité de la bonne tenue des titres du secteur de la finance, particulièrement après la publication de solides résultats financiers par la Banque de Montréal (TSX:BMO), lesquels ont surpassé les attentes des analystes.

Le bénéfice de la Banque de Montréal a grimpé de 34 pour cent au premier trimestre pour atteindre 1,1 milliard $ et son action s'est emparé de 55 cents à 58,56 $.

La Banque a profité de sa récente expansion aux États-Unis — avec son acquisition de la société Marshall & Ilsley, de Milwaukee —, et des analystes voient dans ce genre de transaction une tendance pour le secteur des banques.

«Les acquisitions que les banques ont réalisées aux États-Unis continueront de contribuer aux résultats à l'avenir», a estimé Sadiq Adatia, chef des investissements chez Placements mondiaux Sun Life.

«Je crois que c'est exactement ce que les banques avaient en tête lorsqu'elles ont commencé à faire ces achats, même s'il y avait un ralentissement aux États-Unis. Elles se disaient qu'éventuellement les choses se redresseraient et que cela aiderait à diversifier certains revenus qu'elles n'obtenaient que de sources canadiennes.»

Le secteur de la finance du parquet torontois a pris mardi dans son ensemble 0,58 pour cent.

Ailleurs dans ce groupe, la Banque Royale (TSX:RY), qui doit dévoiler ses résultats jeudi, a vu son action gagner 59 cents à 55,62 $. La Banque TD (TSX:TD) et la Banque Nationale (TSX:NA) présenteront aussi leurs plus récents résultats jeudi.

La Bourse de croissance TSXV a gagné mardi 13,69 points à 1693,19 points.

La firme d'ingénierie SNC-Lavalin (TSX:SNC) a été un des grands perdants de la journée. Son action a dégringolé de 9,94 $, soit 20,6 pour cent, à 38,43 $, après que le groupe eut annoncé qu'il devait enquêter au sujet de versements irréguliers de 35 millions $ inscrits à ses comptes l'an dernier. Il a en outre réduit ses prévisions de profits pour l'exercice 2011 de 18 pour cent et reporté la publication de ses résultats du quatrième trimestre.

La hausse du cours du cuivre et de l'or a aidé le dollar canadien à s'apprécier de 0,38 cent US à 100,46 cents US.

Les marchés américains ont progressé à la suite de la publication de données montrant une augmentation du niveau de confiance des consommateurs aux États-Unis en février. L'indice du Conference Board a ainsi atteint 70,8 points, son plus haut niveau depuis un an, tandis qu'il n'était que de 61,5 points en janvier. Les analystes attendaient un indice de 63 points pour le mois qui se termine.

Cependant, le département américain du Commerce a indiqué que les commandes de biens durables — soit les produits dont la durée de vie utile est d'au moins trois ans — avaient chuté de quatre pour cent le mois dernier, soit bien plus que le recul de 1,1 pour cent anticipé par les économistes.

L'indice composé du Nasdaq a progressé de 20,6 points à 2986,76 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 4,59 points à 1372,18 points.

Le secteur aurifère a pris 1,35 pour cent, le cours du lingot d'or s'étant octroyé 13,50 $ US à 1788,40 $ US l'once à New York. L'action de Goldcorp (TSX:G) a grimpé de 1,42 $ à 49,77 $.

Les actions du secteur de l'énergie ont cédé 0,12 pour cent, le cours du pétrole s'étant amoindri pour une deuxième journée de suite, cédant 2,01 $ US à 106,55 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. À Toronto, l'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) a perdu 20 cents à 38,56 $.

Le cours du brut a avancé de plus de 14 pour cent depuis le début février, avant de perdre quelques plumes cette semaine. Ses gains sont essentiellement attribuables aux tensions entourant le programme nucléaire iranien. La croissance soudaine du prix du pétrole inquiète cependant certains observateurs, qui se demandent quelles seront ses répercussions sur la reprise économique américaine et sur la récession en Europe.

Le secteur des métaux de base a cédé mardi 0,18 pour cent, malgré une nouvelle hausse du cours du cuivre. Ce dernier a avancé de 3 cents US à 3,92 $ US la livre à New York. Le cuivre a gagné environ 3,5 pour cent depuis le début du mois, stimulé par certains signes laissant croire que la Chine pourrait prendre de nouvelles mesures pour encourager l'activité de prêt et la croissance économique. La Chine est le premier consommateur mondial de cuivre.

PLUS:pc