NOUVELLES

IBM aurait supprimé 1100 emplois nord-américains cette semaine, dit un syndicat

28/02/2012 06:03 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT

Le géant de l'informatique IBM aurait mis à pied environ 1100 employés en Amérique du Nord cette semaine, selon un regroupement syndical.

Des employés ont fait savoir au groupe Alliance@IBM que les suppressions d'emplois avaient eu lieu dans l'ensemble des segments d'activités aux États-Unis et dans certains secteurs au Canada, a indiqué le coordonateur national du groupe, Lee Conrad.

Alliance@IBM n'est pas un syndicat reconnu, mais milite en faveur des droits des employés de la société et a pour objectif ultime de procéder à leur syndicalisation.

IBM n'a pas immédiatement répondu aux appels téléphoniques pour commenter l'affaire.

IBM est la plus grande société de services informatiques au monde. Son siège social se trouve à Armonk, dans l'État de New York. Selon des documents déposés aux autorités réglementaires, elle employait 433 362 personnes au 31 décembre.

La société a affiché en janvier un bénéfice du quatrième trimestre supérieur aux attentes des analystes, grâce à de meilleurs revenus et à une amélioration de ses marges. Pour l'ensemble de 2011, IBM a engrangé 15,86 milliards $ US, soit 13,06 $ US par action, ce qui représente une croissance de sept pour cent par rapport à l'exercice précédent.

La société avait en outre révisé ses perspectives pour 2012 à la hausse.

PLUS:pc