NOUVELLES

Google est accusé de ne pas respecter la protection des données en Europe

28/02/2012 10:11 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT

PARIS - En France, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a estimé mardi que les nouvelles règles de confidentialité du moteur de recherches Google «ne respectent pas» les exigences de la Directive européenne sur la protection des données en matière d'information des personnes concernées.

L'organisme français a été désigné en février par ses homologues européens pour analyser ces nouvelles règles de confidentialité. Dans une analyse préliminaire, il constate qu'elles ne respectent pas la directive européenne. «De plus, la CNIL et les autorités européennes sont particulièrement inquiètes des nouvelles possibilités de croisements de données entre les services et vont poursuivre leurs investigations», souligne la commission dans un communiqué. Et de demander à Google un «report de la mise en oeuvre» de ces règles.

Google a largement communiqué lors du lancement en janvier de ses nouvelles règles de confidentialité. Et si la CNIL et l'UE «accueillent favorablement» sa volonté de «réduire et simplifier ses règles», «cette évolution ne doit pas se faire au prix d'une information moins transparente et moins complète».

«La fusion des règles de confidentialité des services de Google rend impossible la compréhension des données personnelles collectées, des finalités, des destinataires et des droits d'accès pertinents pour chaque service», souligne la CNIL.

En outre, «avec les nouvelles règles, Google pourra suivre et associer une grande partie des activités des internautes, grâce à des produits comme Android, Analytics ou ses services de publicité», ajoute la commission.

«L'impact sur la vie privée et la protection des données est d'autant plus important que Google représente plus de 80 pour cent du marché européen des moteurs de recherche, environ 30 pour cent du marché européen des téléphones intelligents, 40 pour cent du marché mondial de la vidéo en ligne et plus de 40 pour cent du marché mondial de la publicité en ligne.»

PLUS:pc