NOUVELLES

Disponibilité des produits: Loblaw constate une amélioration

28/02/2012 12:23 EST | Actualisé 29/04/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après avoir passé des années à restructurer sa chaîne d'approvisionnement, Loblaw (TSX:L) calcule que 98,8 pour cent des produits de consommation de son offre sont désormais disponibles sur ses tablettes, selon le chef de la direction de l'entreprise.

Vincente Trius estime ainsi que même si la plus importante chaîne de supermarchés au pays pourrait toujours avoir à améliorer sa sélection de produits, sa chaîne d'approvisionnement est en mesure d'acheminer ces produits jusqu'aux consommateurs.

Malgré tout, la compagnie n'a pas encore complété sa modernisation, a-t-il précisé lors d'une conférence téléphonique avec des analystes à laquelle il participait depuis Toronto.

Loblaw prévoit dépenser 70 millions $ cette année afin d'améliorer son programme de technologies de l'information et sa chaîne d'approvisionnement, en plus de réserver 40 millions $ au développement de la commercialisation de ses produits.

Les dépenses reliées à la remise en état de ses infrastructures, qui devraient diminuer les coûts et les doublons une fois les efforts complétés, devraient atteindre leur sommet en 2012, après cinq ans d'investissements.

L'entreprise torontoise ne s'attend pas à ce que ses bénéfices d'exploitation arrivent à surpasser les dépenses prévues en 2012. Loblaw prévoit ainsi que son bénéfice net par action chute par rapport à l'année dernière et que la pression sera plus importante dans les six premiers mois de l'année.

M. Trius a également expliqué à quel point il était important que la nourriture qui se retrouve sur les tablettes soit fraîche. Cela suppose, a-t-il précisé, que la chaîne d'approvisionnement et le transport des produits soient efficaces.

«Lorsqu'on parle de fraîcheur, on parle de qualité et d'expérience client, c'est ce qui permet vraiment de fidéliser la clientèle. Cela nécessite de bons fournisseurs et des livraisons rapides qui permettent aux produits de conserver leur fraîcheur», a-t-il exposé.

Loblaw doit mettre en place de nouveaux systèmes de gestion du transport et des entrepôts, faire passer son nombre de centres de distribution de 27 à 23, réduire les dépenses et améliorer le service à la clientèle, a fait valoir Vincente Trius.

Les ententes conclues avec ses employés procurent à Loblaw une flexibilité et un avantage concurrentiel, selon le chef de la direction.

La chaîne de supermarchés est présente dans l'ensemble du Canada sous différentes bannières, dont Loblaws, Provigo et Maxi.

L'action de Loblaw a cédé mardi 2 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 34,48 $.

PLUS:pc