Huffpost Canada Quebec qc

Le Canadien encaisse une cinquième défaite de suite en perdant 2-1 à Tampa

Publication: Mis à jour:
CANADIEN TAMPA
Le gardien des Tampa Bay, Mathieu Garon décolle pour éviter Aaron Palushaj (Scott Audette/NHLI via Getty Images) | NHLI via Getty Images

TAMPA, États-Unis - La débandade continue. Le Canadien a subi un cinquième revers d'affilée, mardi, défait 2-1 par le Lightning de Tampa Bay.

Le Tricolore rentre à Montréal bredouille d'un périple de trois rencontres, au dernier rang de l'Association Est.

«C'est le pire sentiment au monde, a affirmé l'ailier gauche Max Pacioretty. L'atmosphère est morose, tout le monde est frustré. Ce n'est pas agréable du tout. Nous devons trouver une façon de nous en sortir.»

Steven Stamkos, son 44e, et Adam Hall ont été les marqueurs du Lightning (29-28-6).

David Desharnais a fourni la réplique du CH (24-30-10).

Mathieu Garon (23 arrêts) a remporté son duel contre Carey Price (20).

Le Canadien sera de retour devant ses partisans, jeudi, à l'occasion de la visite du Wild du Minnesota.

Blake Geoffrion a été blanchi à ses débuts avec le Canadien. L'attaquant âgé de 24 ans est de la quatrième génération de la famille à porter les couleurs du bleu-blanc-rouge. Son arrière-grand-père était Howie Morenz, membre du Temple de la renommée. Son grand-père paternel était Bernard "Boom Boom" Geoffrion, autre membre du Temple de la renommée. Son père, Danny, a disputé une saison avec le CH.

«C'était évidemment un sentiment très particulier, a mentionné Geoffrion. J'étais gonflé à bloc. C'est toujours décevant de perdre. Pas agréable du tout.»

Chacun son tour

Les élans ont été partagés en première période. Le Lightning a dominé la première partie. Le Canadien a eu l'avantage au cours de la seconde. À la fin, c'était l'égalité partout: 1-1 au score et 9-9 dans les lancers.

Stamkos a ouvert le score à 8:42, en complétant la stratégie de Martin St.Louis et de Teddy Purcell. La passe de St.Louis, en entrée de zone, a été redirigé par Purcell au centre directement sur la lame du bâton de Stamkos, à gauche, qui n'a eu qu'à déjouer Price.

Desharnais a créé l'égalité à 16:02 en s'amenant du centre de la patinoire jusque devant Garon, qu'il a déjoué à l'aide d'un tir des poignets précis. Erik Cole a effectué de l'excellent travail en «aimantant» les défenseurs.

Malone chassé

Le Lightning a repris les devants tôt en deuxième. Dès la 27e seconde, Hall a concrétisé la belle passe soulevée de Ryan Malone. En défense, Raphael Diaz a été pris de vitesse par Malone et Alexei Emelin a perdu l'équilibre dans sa zone.

Malone et Emelin se sont coltaillés par la suite. Le premier a mis en échec le second, qui a répliqué par un coup d'épaule illégal.

Au retour sur la glace d'Emelin, Malone l'a sournoisement attaqué et il a été chassé de la rencontre. Pendant que Malone tabassait Emelin, qui ne se défendait pas, le nouveau venu du CH Brad Staubitz a agrippé le chandail du joueur du Lightning du banc des joueurs. Il a écopé une pénalité d'inconduite de 10 minutes.

«Il s'est occupé lui-même de ses affaires, a commenté l'entraîneur du Lightning Guy Boucher, en parlant de Malone. Il a reçu une mise en échec très dangereuse, dans son angle mort. La rondelle n'était même pas proche de lui.»

Le Canadien n'a pas provoqué grand-chose au cours du jeu de puissance de cinq minutes qu'il a obtenu.

«Sur le jeu de puissance, vous voulez au moins vous donner du rythme, a dit Pacio. Mais vous avez entendu les partisans quand le Lightning a tenu le coup pendant la pénalité de cinq minutes. Ils ont donné des ailes à l'équipe.»

Autrement, Garon a réalisé quelques prouesses entre autres face à Ryan White, au début de la période, et à Rene Bourque, vers la fin.

En troisième, les hôtes se sont bien accrochés à leur mince avance, sans se replier à outrance en défense.

Mince consolation pour les visiteurs, Staubitz a eu le meilleur aux poings face au Québécois Pierre-Cédric Labrie.

Sur le web

Une défaite de plus

Canadien : la défaite de trop!

Le Canadien est relégué au dernier rang