Ontario: le premier ministre McGuinty refuse de défendre les sables bitumineux

Publication: Mis à jour:
OIL SANDS
Le premier ministre Mc Guinty refuse de soutenir publiquement les sables bitumineux |

TORONTO - Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, refuse de faire plus pour défendre publiquement les sables bitumineux de l'Alberta, comme le lui demande son homologue de cette province.

La première ministre albertaine Alison Redford demande aux premiers ministres de l'Ontario et du Québec de prendre position en faveur des sables bitumineux, estimant qu'il est insuffisant qu'elle soit la seule à défendre cette ressource.

Une étude de l'Institut canadien de recherche sur l'énergie, à Calgary, affirme que l'Ontario est la province qui profite le plus des retombées des sables bitumineux, après l'Alberta.

M. McGuinty réplique toutefois que les bienfaits pour l'Ontario sont plus qu'effacés par l'envolée du huard, qu'il qualifie de «pétro-dollar». Il affirme que la robustesse du huard — qui est passé de 67 cents US en 2003 à la parité avec la devise américaine aujourd'hui — a «dégonflé» le secteur manufacturier et les exportations de sa province.

M. McGuinty ajoute que si on lui donnait le choix entre une croissance rapide du secteur des hydrocarbures dans l'Ouest canadien et un dollar plus faible, il choisirait le dollar plus faible.

Sur le web

RCI // Pas d'impact majeur des sables bitumineux de l'Alberta sur le ...

L'Union européenne reste divisée sur les sables bitumineux

Dure semaine pour les sables bitumineux

Sables bitumineux: les Européens divisés, le Canada se réjouit

Sables bitumineux: les calculs et les militants

Phoques, pizza et pétrole

Les sables bitumineux moins risqués que le charbon