NOUVELLES

Les Cranberries avaient besoin de nouvelles chansons pour séduire leur public

27/02/2012 03:11 EST | Actualisé 28/04/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les membres des Cranberries ont toujours des sensations fortes lorsqu'ils poussent les premières notes de la pièce «Zombie» et entendent leur public exploser de joie.

Le groupe savait toutefois qu'il ne pourrait renaître que s'il avait de nouvelles chansons à offrir à ses fans.

Dans une récente entrevue visant à promouvoir «Roses», le premier album studio du groupe en plus de 10 ans, la chanteuse Dolores O'Riordan a même lancé à la blague avoir chanté «Zombie» si souvent qu'elle se sent elle-même comme un zombie quand elle l'interprète.

Le groupe a pris beaucoup de temps pour se reposer avant de mettre fin à la pause qu'il s'était imposée en 2003, après 13 ans de travail acharné en studio et sur la route.

Les Cranberries s'étaient formés alors que les musiciens étaient encore adolescents, dans les années 1990, et ils sont rapidement devenus de grandes vedettes.

Leur premier album, «Everybody Else is Doing It, So Why Can't We?», qui contenait le succès «Linger», a permis au groupe de sortir des bars pour faire la partie de groupes comme Duran Duran, Radiohead et Suede et, enfin, devenir tête d'affiche de tournées mondiales.

«Nous nous sommes dit: "allons chacun de notre côté faire nos propres projets"», s'est souvenu O'Riordan.

Dans les années qui ont suivi, la chanteuse, son mari et leurs enfants ont élu domicile dans une petite ville de l'Ontario, au nord de Toronto. Cette période, loin des turbulences associées à la vie de musicienne rock, a influencé les deux albums solo d'O'Riordan, «Are You Listening?» (2007) et «No Baggage» (2009).

«Le nord est très inspirant en raison de la beauté de la nature, a expliqué la chanteuse. Les saisons sont dramatiques ici: la neige l'hiver et la beauté de l'automne avec les feuilles qui tombent. J'ai un piano près de la fenêtre et, parfois, je commence à cet endroit avec quelques idées, utilisant la nature comme toile de fond.»

O'Riordan et son collègue des Cranberries Noel Hogan se sont échangé des idées au fil des années et ont décidé qu'ils étaient prêts à se retrouver en 2009. Ils ont d'abord entrepris une énorme tournée de retrouvailles — 107 spectacles à travers le monde — et ont ressorti tous leurs vieux succès, dont «Linger», «Dreams», «Salvation», «Free to Decide» et bien sûr, «Zombie».

«Nous l'avons probablement jouée plus que toute autre pièce, mais lorsque l'introduction commence et que (la foule) explose (...), c'est très cool comme sensation», a raconté Hogan.

Après ces retrouvailles, le groupe est retourné en studio pour créer de nouvelles pièces à jouer en spectacle. Les musiciens se sont retrouvés l'an dernier, à Toronto, pour commencer à enregistrer «Roses» et O'Riordan dit avoir eu l'impression de se retrouver dans le bon vieux temps, avant que tout le monde ne commence à souffrir d'épuisement.

Le premier extrait de l'album, «Tomorrow», a fait l'unanimité auprès du groupe quand est venu le temps de choisir quelle chanson servirait à représenter les Cranberries au public.

«Contrairement à "Zombie", ce n'est pas un hymne ou rien du genre, mais c'est une chanson accrocheuse et positive», a indiqué O'Riordan.

PLUS:pc