NOUVELLES

Le gouvernement hongrois allonge sa liste d'Églises officiellement reconnues

27/02/2012 09:26 EST | Actualisé 28/04/2012 05:12 EDT

BUDAPEST, Hongrie - Le gouvernement de coalition de la Hongrie a allongé, lundi, sa liste des Églises officiellement reconnues, la faisant passer de 14 à 32.

Parmi les ajouts figurent cinq groupes bouddhistes, les Témoins de Jéhovah, l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours et deux organisations musulmanes.

Les partis de l'opposition ont boycotté le vote au Parlement, mais le parti de centre-droit Fidesz et ses alliés, les chrétiens démocrates, ont réussi à réunir la majorité des deux tiers requise.

Les demandes de 66 autres groupes religieux ont été rejetées, incluant toutes celles bénéficiant du soutien de l'opposition.

La reconnaissance officielle permet aux Églises de ne pas payer d'impôts, de recevoir des subventions gouvernementales, de recueillir des dons durant les services et d'effectuer du travail pastoral dans les prisons et les hôpitaux.

Les Églises qui disparaîtront de la liste le 1er mars pourront fonctionner comme des associations et soumettre une nouvelle requête l'an prochain.

La Commission de Venise du Conseil de l'Europe examine présentement la loi hongroise sur les Églises, souvent accusée de restreindre et de surpolitiser la liberté de culte.

Auparavant, il suffisait aux organisations religieuses hongroises de s'enregistrer auprès d'un tribunal pour obtenir le statut d'Église. Ce système a engendré beaucoup de fraudes, notamment parce que des entreprises ont réussi à s'inscrire sur la liste pour profiter des exemptions d'impôts.

À l'époque, le pays comptait près de 370 Églises officiellement reconnues.

En décembre dernier, la Cour constitutionnelle a invalidé la loi adoptée en juin 2010 par le gouvernement de coalition pour des motifs de procédure, mais n'a pas passé son contenu en revue.

À la fin de 2011, une législation encore plus stricte a été passée par les membres du Parlement. Quartorze Églises ont reçu d'emblée le statut officiel. Les autres ont dû présenter une demande.

PLUS:pc