NOUVELLES

La police démantèle le campement de «Occupy» à Londres

27/02/2012 09:38 EST | Actualisé 28/04/2012 05:12 EDT

LONDRES - La police et les huissiers de justice ont démantelé tôt mardi le site du mouvement «Occupy» à l'extérieur de la cathédrale St. Paul, à Londres, évacuant l'un des campements les plus durables du mouvement initié par les protestations contre le capitalisme à Wall Street et en Espagne.

Les campeurs ont indiqué que des fourgonnettes remplies de policiers ont débarqué sur les lieux tout juste avant minuit.

La Ville de Londres a confirmé que l'éviction était en cours avec des huissiers épaulés par la police.

La Ville a dit «regretter» ce dénouement, demandant aux protestataires de quitter les lieux pacifiquement.

Les autorités ont une ordonnance d'éviction leur permettant de retirer les tentes, mais qui ne concerne pas les militants à proprement parler.

Il y aurait plusieurs dizaines de militants dans le camp, alors qu'ils étaient des centaines à l'apogée du mouvement.

Alors que les huissiers dans des manteaux fluorescents amenaient les tentes et leur contenu dans des camions et conteneurs à déchets, il y avait peu de signes des heurts qui avait caractérisé l'évacuation de plusieurs campements aux États-Unis.

Les militants ont assuré que le démantèlement du camp — en place depuis la mi-octobre — ne signifiait pas la fin du mouvement «Occupy».

Les autorités ont soutenu que le campement nuisait aux commerces avoisinants, entraînait des problèmes de déchets et d'hygiène, et attirait la criminalité et les troubles à l'ordre public.

PLUS:pc