NOUVELLES

Plus de 80.000 Syriens sont réfugiés en Jordanie

26/02/2012 10:46 EST | Actualisé 27/04/2012 05:12 EDT

AMMAN, Jordan - Plus de 80.000 Syriens se sont réfugiés en Jordanie voisine depuis le début de la répression sanglante du mouvement de contestation contre le président Bachar el-Assad, a déclaré le gouvernement d'Amman dimanche.

Ce chiffre beaucoup plus élevé qu'au dernier bilan officiel atteste de la montée de violence en Syrie, où le régime tente de mettre fin au soulèvement qui se radicalise en exigeant le départ du président Assad et est marqué de plus en plus fréquemment par des combats entre l'armée et des déserteurs.

Le ministre jordanien de l'Information, Rakan al-Majali, a déclaré que 73.000 réfugiés syriens étaient entrés légalement en Jordanie par la frontière nord, tandis que, de son côté, le ministère de l'Intérieur faisait état il y a quelques jours d'au moins 10.000 Syriens, dont des officiers des forces de sécurité, passés clandestinement en Jordanie depuis le début de la contestation à la mi-mars 2011.

Les réfugiés syriens reçoivent une aide considérable en Jordanie. Beaucoup sont logés dans des appartements, certains sont accueillis par des familles, et ils bénéficient de l'aide du gouvernement, d'organisations privées et de l'agence des Nations unies pour les réfugiés.

Une Syrienne interrogée vendredi par l'Associated Press lors d'une distribution d'aide dans la ville de Ramtha, dans le nord de la Jordanie, a déclaré qu'elle venait de Homs, bastion de l'insurrection situé dans le centre de la Syrie, assiégé et pilonné depuis plus de trois semaines par les troupes du régime qui tentent notamment de reprendre le contrôle du quartier de Baba Amr.

"Nous avons dû fuir devant l'attaque brutale du gouvernement contre notre ville. Le régime d'Assad est méprisable. Il n'y a pas de sécurité pour nos enfants et nous", a expliqué cette mère de deux enfants, se présentant seulement sous le nom d'Um Ahmed.

Les autorités jordaniennes et onusiennes signalent qu'elles ont préparé un camp de tentes pouvant accueillir un millier de familles syriennes en cas d'afflux massif de réfugiés mais pour le moment, la plupart des exilés semblent être logés par de la famille ou des amis.

Les réfugiés représentent une très lourde charge pour les ressources de la Jordanie. On estime qu'elle a accueilli 1,5 million d'Irakiens au plus fort des violences dans leur pays entre 2003 et 2008, et des centaines de milliers d'entre eux ne sont pas repartis. AP

st/v301

PLUS:pc