NOUVELLES

Colombie: les FARC vont libérer leurs otages et renoncer aux enlèvements

26/02/2012 12:58 EST | Actualisé 27/04/2012 05:12 EDT

BOGOTA - Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont promis dimanche de libérer leurs derniers otages et de renoncer aux enlèvements.

Les FARC annoncent sur leur site Web qu'elles relâcheront leurs dix derniers "prisonniers de guerre" mais le gouvernement affirme que le groupe en détient encore au moins 12. Par ailleurs, les rebelles ne s'engagent pas à abandonner la lutte armée.

Le président Juan Manuel Santos a salué sur Twitter la décision des FARC de renoncer aux enlèvements, déclarant cependant que c'était "un pas important et nécessaire mais pas suffisant dans la bonne direction".

Les libérations annoncées dimanche pourraient cependant permettre l'ouverture de négociations de paix avec le gouvernement de Bogota, pour lequel c'est un préalable à toute discussion.

Les FARC avaient déclaré le 27 décembre que six otages seraient relâchés mais ont reporté cette mesure un mois plus tard en invoquant la présence de militaires dans le secteur où devait avoir lieu la remise des prisonniers. "Libérez-les maintenant!", avait réagi le président Santos.

Fondées en 1964, les FARC représentent le dernier grand groupe rebelle armé d'Amérique latine. Elles relâchent des otages au coup par coup depuis le début 2008.

La Colombie ne dispose pas de chiffre exact des enlèvements mais l'agence spécialisée de la police dans ce domaine dit en avoir recensé 255 en novembre 2011, dont 72 qu'elle attribue aux FARC.

PLUS:pc