NOUVELLES

C-B: Un problème de chlore dans une piscine envoie 70 personnes à l'hôpital

26/02/2012 05:18 EST | Actualisé 27/04/2012 05:12 EDT

WILLIAMS LAKE, C.-B. - Des enfants en maillots de bain se sont mis à grelotter dans un aréna de Williams Lake en Colombie-Britannique, dimanche, après qu'un incident impliquant du chlore eut forcé l'évacuation d'une piscine intérieure adjacente et envoyé au moins 70 personnes à l'hôpital.

Selon les autorités, les petits baigneurs se trouvaient au complexe sportif Cariboo Memorial, qui abrite un aréna et une piscine, pour une activité aquatique lorsqu'ils ont reçu l'ordre de quitter les lieux.

«Les gens se sont simplement fait dire qu'ils devaient sortir», a rapporté Abbi Taylor, une monitrice de natation de 17 ans qui se trouvait à la piscine au moment de l'incident.

Elle a raconté que les enfants, pour la plupart âgés de moins de 12 ans, étaient dans l'eau en train de se réchauffer quand l'alarme a été donnée.

Une partie de hockey était également en cours dans le complexe.

D'après Abbi, les nageurs alarmés se sont précipités en bloc vers la sortie. Les enfants ont été conduits dans l'aréna avant que le bâtiment ne soit complètement évacué.

«C'était plutôt terrifiant de voir des enfants de huit ans avec des masques à oxygène», a-t-elle confié.

La jeune fille est tellement habituée à l'odeur du chlore qu'elle n'a pas tout de suite réalisé que le produit chimique pouvait être à l'origine du problème. Mais quand l'odeur s'est intensifiée, elle s'est dit que quelque chose n'allait pas.

Pendant ce temps, les employés de la piscine essayaient de régler le problème alors que les sauveteurs faisaient leur possible pour calmer les gens, a-t-elle relaté.

Elle a dit que des équipes de natation provenant des villes de Quesnel et de Prince George étaient aussi à la piscine lors de l'incident.

Allison Ruault, la responsable des services de santé de l'hôpital Cariboo Memorial, a pour sa part déclaré que la majorité des victimes avaient été traitées rapidement et renvoyées chez elles.

Elle a affirmé qu'il s'agissait de 41 enfants, 23 adultes et de six autres personnes dont l'âge n'était pas connu.

«Durant une journée normale, nous accueillons entre 50 et 60 personnes. Nous avons donc reçu plus de patients au cours de cette période de trois heures que nous le faisons habituellement en 24 heures», a-t-elle indiqué, ajoutant que l'hôpital avait été contraint d'appeler du personnel en renfort.

Mme Ruault a précisé que certains patients étaient arrivés en ambulance alors que d'autres avaient fait le trajet dans des voitures privées. Elle a révélé que quelques-uns pourraient avoir à revenir pour recevoir d'autres soins.

Le chlore est utilisé pour désinfecter l'eau des piscines mais en grande concentration, et particulièrement lorsqu'il se trouve en suspension dans l'air, il peut s'avérer toxique et notamment provoquer une sensation de brûlure dans les yeux et la bouche ainsi que des difficultés respiratoires.

Ken MacInnis, un porte-parole de la municipalité de Williams Lake, située à environ 500 km au nord de Vancouver, a décrit l'incident comme étant un «problème lié au chlore» sans élaborer davantage.

Une enquête est présentement en cours pour déterminer la cause du problème.

M. MacInnis a indiqué que l'aréna avait depuis rouvert.

PLUS:pc