NOUVELLES

Présidentielle au Sénégal: l'offre du médiateur est refusée par les deux parties

25/02/2012 07:51 EST | Actualisé 26/04/2012 05:12 EDT

DAKAR, Sénégal - Un ancien président du Nigeria a suggéré que le leader actuel du Sénégal demeure en poste pendant deux années supplémentaires, mais son offre a été rejetée à la fois par le président et l'opposition du pays.

La proposition d'Olusegun Obasanjo se voulait une tentative de trouver une issue à l'impasse politique qui agite le Sénégal à la veille de l'élection présidentielle.

L'opposition réclame le départ du président sortant, Abdoulaye Wade, âgé de 85 ans, et menace de plonger le pays dans le chaos si l'homme remporte le scrutin de dimanche. L'ancien président nigérian Obasanjo s'était entretenu avec les deux parties pour tenter de trouver une solution.

M. Obasanjo a rappelé la promesse de M. Wade, qui s'était engagé à quitter ses fonctions après trois ans plutôt que sept - soit la durée prévue du mandat présidentiel au Sénégal -, advenant qu'il soit reporté au pouvoir à l'élection de dimanche.

Il a indiqué que les principaux leaders de l'opposition exigeaient que la durée d'un autre mandat de M. Wade se limite à un an seulement, ajoutant qu'il avait tenté de trouver un terrain d'entente à partir de ces différentes positions.

PLUS:pc