Appels frauduleux: un employé congédié, Bob Rae veut un débat d'urgence

Appels Fraduleux Congediement

Première Publication: 25/02/2012 14:24 Mis à jour: 26/02/2012 10:25

(Radio-Canada.ca)

Le chef intérimaire du Parti libéral du Canada, Bob Rae, a demandé samedi la tenue d'un débat d'urgence à la Chambre des communes sur l'affaire de stratagèmes frauduleux lors des dernières élections.

La sortie de M. Rae survient alors qu'un employé du Parti conservateur a été congédié dans la foulée de l'enquête sur un stratagème d'appels frauduleux qui a semé la confusion dans plusieurs circonscriptions lors des élections de mai dernier.

Michael Sona occupait jusqu'alors le poste d'assistant d'Eve Adams, députée conservatrice de Mississauga-Brampton South, en Ontario. Le Parti conservateur n'a donné aucune explication sur son congédiement.

Il dirigeait au printemps dernier la campagne des conservateurs à Guelph, l'une des circonscriptions visées par les appels à répétition.

L'homme de 23 ans avait fait parler de lui à l'époque lorsqu'il avait tenté de s'emparer d'une boîte de scrutin à l'Université de Guelph.

En avril dernier, Élections Canada avait lancé une enquête afin de faire la lumière sur des cas de harcèlement téléphonique et d'appels frauduleux rapportés par des électeurs manitobains, ontariens et prince-édouardiens.

Les plaignants relataient avoir reçu des appels à répétition, parfois la nuit, de la part de supposés partisans libéraux. Le Parti libéral, qui affirmait ne pas être à l'origine de ces appels, avait dénoncé une machination visant les circonscriptions où se déroulaient des luttes serrées.

D'autres électeurs avaient reçu des appels leur indiquant que leur bureau de vote avait changé d'adresse, ce qui n'était pas vrai.

Le premier ministre canadien Stephen Harper a démenti vendredi toute implication des conservateurs dans le stratagème, indiquant que le responsable aurait agi seul.

Le chef intérimaire libéral, Bob Rae, soutient que l'affaire mine la crédibilité de toute la classe politique et remet en doute le processus électoral. « Nous exigeons des explications, que tous les faits, toute l'information soient livrés à la police et à Élections Canada », a-t-il indiqué.

M. Rae a ajouté samedi que son parti fait sa propre enquête et qu'il a répertorié 27 circonscriptions dans lesquelles des irrégularités auraient été enregistrées. « Il ne s'agit pas de cas isolés, c'est un modèle qui se répète. [...] Ce n'est pas seulement un pauvre jeune homme de Guelph qui est responsable pour tous les problèmes dans tous les comtés. »

De son côté, le député conservateur Dean Del Mastro a affirmé samedi que « [sa] propre campagne dans Peterborough a été victime d'appels douteux, des partisans conservateurs étant harcelés tard le soir par des appels abusifs », ajoutant que le Parti conservateur « condamne ces actes ».

« Le Parti conservateur presse toute personne détenant de l'information sur des appels de harcèlement ou des appels donnant de l'information erronée sur les bureaux de scrutin de transmettre immédiatement cette information à Élections Canada », a ajouté le député et secrétaire parlementaire du premier ministre, par voie de communiqué.

À lire aussi: La firme qui a généré des appels frauduleux est liée aux conservateurs

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |