Avant les Oscars, "The Artist" triomphe aux César

Première Publication: 24/02/2012 18:14 Mis à jour: 24/02/2012 19:23

The Artist Cesar
"The Artist", de Michel Hazanavicius, a triomphé vendredi soir lors de la 37e cérémonie des César. (ERIC FEFERBERG / AFP)

PARIS - "The Artist", de Michel Hazanavicius, a triomphé vendredi soir lors de la 37e cérémonie des César, en remportant six trophées, dont celui du meilleur film, du meilleur réalisateur et de la meilleure actrice. Mais le César du meilleur acteur a échappé à Jean Dujardin, qui peut toutefois encore espérer obtenir dimanche soir ce prestigieux trophée aux Oscars.

C'est en effet Omar Sy qui s'est vu décerner la récompense dans cette catégorie pour son interprétation dans "Intouchables", énorme succès populaire avec plus de 19 millions d'entrées en France. Dans cette comédie d'Eric Toledano et Olivier Nakache, il incarne un jeune banlieusard qui vient s'occuper d'un riche tétraplégique, joué par François Cluzet. Le film s'inspire d'une histoire réelle, celle de Philippe Pozzo di Borgo, un aristocrate devenu tétraplégique à la suite d'un accident, qui avait embauché pour l'assister dans sa vie quotidienne Abdel Sellou, un jeune Algérien sorti de prison.

"Je voulais faire des vannes, mais je n'y arriverai pas", a lancé Omar Sy, visiblement très ému et ravi, en brandissant son trophée.

Malgré son prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes, Jean Dujardin repart donc bredouille des César, alors que Michel Hazanivicius et sa compagne, Bérénice Bejo, obtiennent respectivement le César du meilleur réalisateur et celui de la meilleure actrice.

"Je le voulais vraiment. Je suis tellement fière d'être là", a confié Bérénice Bejo, très émue, en recevant son prix.

"Le charme du film, c'est à vous que je le dois", a souligné pour sa part Michel Hazanavicius, rendant hommage à Jean Dujardin et Bérénice Bejo.

Dans "The Artist", qui présente la particularité d'être un long-métrage muet et en noir et blanc, Michel Hazanavicius entraîne le spectateur dans le Hollywood des années 20. Jean Dujardin joue le rôle de George Valentin, une star de cinéma muet qui va tomber dans l'oubli avec l'arrivée des films parlants. En revanche, Peppy Miller, interprétée par Bérénice Bejo (déjà aux côtés de Dujardin dans "OSS 117: Le Caire nid d'espions"), va sortir de son statut de figurante et devenir célèbre. Une évolution qui va contrarier leur histoire d'amour...

Comme c'était le cas aux César, "The Artist" sera en lice dans dix catégories lors de la cérémonie des Oscars, et peut prétendre également rafler bon nombre de prix à Hollywood.

Récompensé par le Prix du Jury au dernier Festival de Cannes, "Polisse", de Maïwenn, qui arrivait en tête des nominations puisqu'il était cité dans 13 catégories, doit se contenter de seulement deux récompenses, le César du meilleur espoir féminin pour Naidra Ayadi, et celui du meilleur montage pour Laure Gardette et Yann Dedet.

"L'exercice de l'Etat" (onze nominations) décroche trois César, dont celui du meilleur acteur dans un second rôle, pour Michel Blanc, et celui du meilleur scénario original, pour Pierre Schoeller (le réalisateur du film). "La guerre est déclarée" (six nominations) repart en revanche sans le moindre prix.

Parmi les autres récompenses, on notera les César du meilleur second rôle féminin décerné à Carmen Maura ("Les femmes du 6e étage"), des meilleurs espoirs féminin et masculin remis respectivement à Naidra Ayadi ("Polisse") et Clotilde Hesme ("Angèle et Tony"), ex-aequo, et à Grégory Gadebois ("Angèle et Tony"), et du meilleur film étranger attribué à "Une séparation" réalisé par Asghar Farhadi. Ce film iranien, bien que distribué en version originale, a enregistré plus de 900.000 entrées en France.

Lors de la cérémonie, présidée par l'acteur-réalisateur Guillaume Canet, et présentée avec humour -pour la huitième fois- par Antoine de Caunes, 21 trophées ont été remis.

Au cours de la soirée qui se déroulait au théâtre du Châtelet, à Paris, un hommage a été rendu à l'actrice française Annie Girardot, décédée le 28 février dernier, et un César d'honneur remis à l'actrice britannique Kate Winslet, très émue. AP

pyr

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |