NOUVELLES

Ottawa prépare une réunion à Washington pour discuter des F-35 avec ses alliés

24/02/2012 10:59 EST | Actualisé 25/04/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le Canada organisera une réunion à Washington la semaine problème afin de discuter des problèmes entourant le programme d'achat controversé des chasseurs furtifs F-35.

L'annonce de cette rencontre survient alors que le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, et le chef d'état-major de la Défense, Walt Natynczyk, réaffirmaient vendredi que les plans d'Ottawa n'avaient pas changé et que l'aviation royale canadienne serait équipée de nouveaux chasseurs F-35.

Selon certains experts, le coût réel de l'avion pourrait être le double de ce qui était initialement prévu. Le Canada est membre du consortium international qui est derrière la conception et la fabrication du F-35 et qui comprend aussi, outre les États-Unis, le Royaume-Uni, la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas, la Turquie et l'Australie.

Le Canada tentait, depuis un certain temps, d'organiser une réunion avec des pays alliés avant de rencontrer le constructeur Lockheed Martin vers la fin du mois de mars.

Une source bien placée au sein du ministère de la Défense a confirmé vendredi que deux journées de négociations doivent avoir lieu jeudi et vendredi à Washington. Les pourparlers se tiendraient à l'ambassade du Canada aux États-Unis.

Ottawa a proposé la tenue de cette réunion «pour discuter de dossiers communs», a indiqué la même source, qui n'avait pas l'autorisation de se prononcer publiquement sur la question.

En prévision de ces rencontres, Peter MacKay et Walt Natynczyk ont profité d'un grand rassemblement auquel prenaient part des responsables de la défense, des experts, des diplomates et des hommes d'affaires afin de réitérer l'intention du gouvernement d'aller de l'avant dans ce dossier.

M. MacKay a ajouté que le gouvernement Harper ne paierait pas un cent de plus que la somme de 75 millions $ US par appareil prévue au budget. Le Canada entend se porter acquéreur de 65 de ces chasseurs furtifs, un contrat de près de 4,9 milliards $ US.

«Nous avons été clairs à l'effet que nous respecterons ce budget», a dit le ministre lors du discours qu'il a prononcé dans le cadre du rendez-vous annuel de l'Institut de la conférence des Associations de la Défense.

«Et nous offrirons à nos hommes et à nos femmes les meilleurs appareils possible, qui sont, selon moi, les F-35 Lightning de cinquième génération», a-t-il lancé, provoquant un tonnerre d'applaudissements.

Plusieurs experts estiment qu'il ne sera pas possible d'obtenir les appareils à ce prix alors que le controversé programme de mise au point de l'appareil, qui sera construit par le géant américain Lockheed Martin, en est à sa troisième restructuration.

PLUS:pc