NOUVELLES

L'ancien de la FIFA Amos Adamu perd son appel dans une affaire de pot-de-vin

24/02/2012 11:07 EST | Actualisé 25/04/2012 05:12 EDT

L'ancien membre de la FIFA Amos Adamu a perdu son appel, vendredi, visant à faire annuler la suspension de trois ans qu'il a reçue pour avoir quémandé un pot-de-vin en vue du scrutin pour les Coupes du monde de 2018 et 2022.

Le Tribunal arbitral du sport a maintenu le jugement initial du comité d'éthique de la FIFA, qui avait décidé d'expulser Adamu du football jusqu'en octobre 2013.

Un comité de trois juges a déclaré que la suspension «était même relativement clémente compte tenu de la gravité de la faute».

Adamu a été filmé à son insu par des journalistes britanniques du Sunday Times alors qu'il exigeait 600 000 euros (800 000 $) pour modifier son vote. Il a déclaré que l'argent serait consacré à la construction de terrains artificiels au Nigeria, son pays d'origine.

Adamu a déclaré par téléphone à l'Associated Press qu'il n'avait pas pris connaissance du verdict et il a préféré ne pas commenter.

La FIFA s'est dit satisfaite par le verdict.

Le TAS a dit avoir rejeté l'argument d'Adamu à l'effet que la preuve était inadmissible parce qu'elle a peut-être été obtenue de manière illégale.

PLUS:pc