NOUVELLES

Haïti: la démission du Premier ministre augmente l'instabilité

24/02/2012 06:44 EST | Actualisé 25/04/2012 05:12 EDT
Getty Images

OTTAWA, 24 février 2012 (AFP) - La démission du Premier ministre haïtien Garry Conille "accroît l'instabilité" dans le pays le plus pauvre des Amériques qui peine à se remettre du séisme de 2010, a déploré vendredi le chef de la diplomatie canadienne John Baird.

"Le Canada déplore profondément la démission du Premier ministre Garry Conille. Le Premier ministre Conille est un leader compétent, un ami du Canada et un homme qui incarne l'espoir", a déclaré M. Baird dans un communiqué.

"L'absence d'un Premier ministre accroît l'instabilité à un moment où les Haïtiens éprouvent de graves difficultés à reconstruire leurs existences et leur pays", a ajouté M. Baird, qui a exhorté le président haïtien Michel Martelly à nommer "sans tarder" un successeur à M. Conille.

Ce dernier était le troisième Premier ministre désigné par Michel Martelly depuis son entrée en fonctions en mai 2011 mais le premier dont la nomination avait été approuvée par les parlementaires.

Garry Conille est un ancien médecin fonctionnaire de l'ONU. Il avait été le chef de cabinet en Haïti de l'ancien président américain Bill Clinton, co-président de la Commission pour la reconstruction d'Haïti (CIRH).

Sa démission ouvre une nouvelle crise politique dans le pays ravagé en 2010 par un violent séisme dont il peine toujours à se remettre.