NOUVELLES

Service funèbre en mémoire de l'ancien receveur des Expos Gary Carter

24/02/2012 08:45 EST | Actualisé 25/04/2012 05:12 EDT
CP

PALM BEACH GARDENS, États-Unis - Plus d'un millier d'anciens coéquipiers, de membres de sa famille et d'amis ont rendu hommage à Gary Carter, vendredi soir en Floride, en parlant autant de ses prouesses sur le terrain que de l'homme qu'il était à l'extérieur du stade.

Alors que des images montraient Carter sortant de l'abri des joueurs, donnant des accolades à ses coéquipiers et glissant au marbre étaient diffusées sur des écrans, ceux qui le connaissaient parlaient plutôt de sa compassion, de son dévouement envers sa famille et de sa bonté.

«Je vais m'ennuyer de son sourire. Je vais m'ennuyer de toutes les facettes de Gary Carter en raison de sa façon d'être», a déclaré Johnny Bench, un autre receveur membre du Panthéon. «Pour ceux qui le connaissaient, aucun mot n'est nécessaire. Pour ceux qui ne le connaissaient pas, aucun mot n'est adéquat.»

L'ancien joueur étoile est décédé le 16 février à l'âge de 57 ans. Il a succombé à un cancer du cerveau.

Tommy Hutton, qui a joué en compagnie de Carter avec les Expos de Montréal, a dit se souvenir de la passion et de l'enthousiasme de son ami. Les trois enfants de Carter ont fait rire les gens présents en parlant de l'obsession de leur père envers la propreté et l'organisation de tout ce qui l'entourait — de son casier au réfrigérateur. Tom Mullins, un pasteur qui est devenu ami de Carter, a parlé de son esprit de compétition dans la vie de tous les jours, même en ce qui concerne celui qui va récupérer le plus vite d'une opération au genou.

«Tout le monde veut vivre sa vie comme il a vécu la sienne», a mentionné Bert Blyleven, un autre ancien joueur qui est devenu ami de Carter, à l'extérieur de l'église Christ Fellowship.

Carter a participé au match des étoiles à 11 reprises et a remporté trois Gants d'or. Son simple en fin de 10e manche lors du match no 6 de la Série mondiale en 1986 a aidé les Mets de New York à venir de l'arrière et à éventuellement vaincre les Red Sox de Boston.

Carter a joué pendant près de deux décennies avec les Expos, les Mets, les Giants de San Francisco et les Dodgers de Los Angeles. Il a guidé les Expos à leur seule participation aux éliminatoires et est devenu le premier joueur de l'histoire de l'équipe à être intronisé au Panthéon en portant leur casquette.

Plusieurs joueurs ayant croisé le chemin de Carter étaient présents lors de la cérémonie, dont Darryl Strawberry et d'autres membres de l'équipe des Mets de 1986.

Avant le service de près de deux heures, une vidéo a été projetée sur des écrans. On pouvait voir Carter sur le terrain de baseball, chez lui avec ses enfants, en entrevue avec l'animateur David Letterman et dans des publicités de différents produits dont les savons Ivory et les boissons gazeuses 7-Up. Des fleurs placées en forme de balle de baseball et un marbre avec le no 8 étaient sur la scène, tout comme des photos de Carter affichant son légendaire sourire.

«Quand tu entends son nom, tout ce que tu peux faire est sourire», a noté Andre Dawson, qui a joué avec Carter chez les Expos et qui a discuté avec les membres des médias à l'extérieur de l'église.

Le sourire de Carter a été mentionné à maintes reprises par les différents orateurs. Certains l'ont qualifié d'électrisant, d'autres de contagieux, d'autres de confiant. Ils ont cependant tous dit qu'ils étaient saisis par les souvenirs d'un homme qu'ils aimaient.

Mullins a indiqué que Carter n'était plus capable de parler lors de ses derniers jours. Sa famille et ses amis l'ont accompagné. Et même si les mots ne sortaient plus de sa bouche, il a été capable d'afficher son sourire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gary Carter (1954-2012)