INTERNATIONAL

Hugo Chavez repart à Cuba pour traiter son cancer

24/02/2012 05:24 EST | Actualisé 25/04/2012 05:12 EDT
AP

CARACAS, Venezuela - Clairement en campagne pour sa réélection plus tard dans l'année, le président vénézuélien Hugo Chavez a assuré jeudi soir qu'il serait vite rentré de Cuba, où il doit être opéré d'une tumeur potentiellement cancéreuse. "Je vivrai! Je vivrai!", a-t-il lancé à la veille de son départ, en précisant qu'il ne nommerait pas de remplaçant en son absence.

Il a ajouté lors d'une très longue apparition télévisée en direct du palais présidentiel qu'il serait opéré au début de la semaine prochaine.

Assis à une table de conférence avec les ministres de son cabinet, le président vénézuélien a chanté et plaisanté en exhortant ses ministres et les autres responsables présents à rester positifs. Un jeune garçon de la ville de Maracaibo est apparu par liaison vidéo et a récité un couplet sur la maladie du président et la façon dont il la surmonterait.

Agé de 57 ans, Hugo Chavez, était manifestement en campagne électorale. Il a parlé pendant plus de quatre heures, critiquant la "bourgeoisie antipatriotique" et affirmant qu'il n'y aurait plus de programmes pour les pauvres si ses opposants prenaient la présidence.

"Un Etat capitaliste ne subventionnera rien", a-t-il dit en ponctuant ses paroles de gestes animés, mais "peu importe ce qui arrivera, nous allons gagner par K.O."

Il a accusé ses opposants de vouloir déstabiliser son gouvernement pendant son séjour médical à Cuba. L'opposition veut répandre des rumeurs de mécontentement et de division au sein de l'armée ainsi que sur son état de santé, a-t-il assuré.

Plus tôt dans la journée, l'Assemblée nationale vénézuélienne a accepté à l'unanimité de permettre au président de quitter le pays, une formalité requise par la Constitution.

En vertu de la Constitution vénézuélienne, le vice-président peut assurer l'intérim du président pendant des absences temporaires pouvant aller jusqu'à 90 jours, que l'Assemblée nationale peut prolonger de 90 jours supplémentaires.

Selon des spécialistes du cancer, l'absence du président vénézuélien pourrait durer plusieurs semaines s'il doit rester à Cuba pour subir une radiothérapie.

Plus tôt cette semaine, Hugo Chavez a précisé qu'il serait opéré par les mêmes médecins cubains qui lui ont retiré une tumeur dans la région pelvienne en juin 2011.

Dans une lettre adressée à l'Assemblée nationale pour demander la permission de quitter le pays, M. Chavez affirme qu'il doit être opéré de façon "urgente". AP

st/cpf0783-v69