NOUVELLES

Un Québécois détenu aux États-Unis pourrait purger sa peine au Canada

23/02/2012 08:56 EST | Actualisé 24/04/2012 05:12 EDT

LAS VEGAS, États-Unis - Une juge du Nevada a fait savoir, jeudi, qu'elle serait disposée à permettre à un camionneur québécois de purger sa sentence au Canada.

Gaston D'Anjou, âgé de 52 ans, avait été accusé le 19 août après avoir été arrêté, neuf jours plus tôt, sur l'autoroute 15 à environ 50 kilomètres au sud de Las Vegas, près de la frontière entre les États du Nevada et de la Californie. La police avait alors affirmé avoir retrouvé 205 kilos de cocaïne dans un sac logé dans son camion.

En décembre dernier, il avait plaidé coupable à une accusation réduite d'avoir eu en sa possession moins de 800 grammes de cocaïne. Il est passible d'une peine pouvant aller de 6 à 15 années d'emprisonnement. Sa sentence devrait être connue en octobre.

Les avocats de Gaston D'Anjou ont fait savoir à la juge Kathleen Delaney qu'ils évoqueraient le traité international sur le transfert des prisonniers pour demander aux autorités de la prison d'État et au département de la Justice de permettre à D'Anjou de rentrer au pays. Ce à quoi la juge Delaney s'est montrée ouverte.

Gaston D'Anjou qui parle seulement le français, n'a pas de famille, ni d'amis au Nevada. Lors de sa comparution il était accompagné d'un interprète francophone. Il est détenu depuis le mois d'août.

Selon la porte-parole du département américain de la Justice, Laura Sweeney, 52 prisonniers ont été transférés au Canada en 2011 et 44 en 2010.

PLUS:pc