NOUVELLES

Tiger Woods est éliminé par Nick Watney au Championnat du monde de match-play

23/02/2012 05:39 EST | Actualisé 24/04/2012 05:12 EDT

MARANA, États-Unis - Tiger Woods a été approximatif sur les verts et s'est vu montrer la sortie au Championnat du monde de match-play.

Woods, qui avait la chance de forcer la prolongation contre Nick Watney, a raté un coup roulé de cinq pieds pour un oiselet au 18e vert. Pendant que Woods s'exécutait, Watney était déjà prêt à se rendre sur le premier tertre de départ.

Il a plutôt accédé au troisième tour. Watney a ajouté à l'issue de la ronde qu'il était «de toute évidence un peu surpris de la situation». Son petit calepin en mains, Watney tentait alors de décider s'il allait utiliser son bois-3 sur le premier tertre de départ.

«Un vieil adage dit qu'il fait toujours s'attendre à ce que ton adversaire réussisse, a commenté Watney. Et lorsque c'est Tiger Woods, alors il fait vraiment s'attendre à ce qu'il réussisse.»

Mais pas ce Tiger Woods.

Woods n'a donc pu atteindre le troisième tour de cette compétition pour la troisième fois de suite à Dove Mountain.

«Je n'avais pas raté le moindre coup avant celui-là, ce qui est bien. Et ce fut amusant, de pouvoir frapper aussi bien la balle, a dit Woods. Malheureusement, je n'ai simplement pas réussi le coup roulé qui aurait fait la différence.»

L'ex-no 1 mondial a raté trois coups roulés de moins de 10 pieds pour un oiselet au cours des six derniers trous, et le dernier fut le plus important.

Le jeu de Woods sur les verts lui a causé des ennuis dans un troisième tournoi de suite cette saison.

Il y a deux semaines, Woods avait été incapable de caler le moindre coup roulé à Pebble Beach et avait remis une carte de 75, soit 11 coups de plus que son partenaire pour la ronde Phil Mickelson. Il a aussi connu des ennuis sur les verts à Abu Dhabi, alors qu'il s'est incliné en dépit du fait qu'il menait après 54 trous en compagnie de Robert Rock.

«Je suis heureux de pouvoir tourner la page. Je me sens chanceux, également, a admis Watney. C'est rare qu'il (Woods) rate des coups roulés comme celui-ci. Et il y en a eu quelques-uns.»

Watney affrontera au prochain tour Lee Westwood, l'ex-no 1 mondial qu'il a battu au cours des deux dernières saisons dans le cadre de ce tournoi.

Sept Américains, sept Européens, un Asiatique et un Australien (John Senden) figurent parmi les 16 joueurs toujours en lice pour le titre.

L'Écosse à l'honneur

Plus tôt jeudi, le golf écossais a démontré des signes encourageants au Championnat du monde de match-play.

Paul Lawrie, de retour à cet événement pour la première fois en neuf ans, s'est accroché et a défait le Japonais Ryo Ishikawa. Il affrontera au troisième tour Martin Laird, un autre golfeur écossais, qui a battu l'Italien Matteo Manassero.

L'Angleterre a remporté les deux derniers titres du Championnat du monde de match-play grâce à Luke Donald et Ian Poulter. Désormais, les espoirs reposent sur les épaules de Lee Westwood, qui s'est bâti une avance tôt dans la ronde avant d'éliminer Robert Karlsson. Westwood a ainsi atteint le troisième tour de ce tournoi pour la première fois de sa carrière.

PLUS:pc