NOUVELLES

Sans Maple, TMX s'exposera à une nouvelle offre d'achat étrangère, dit Sabia

23/02/2012 12:15 EST | Actualisé 24/04/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'acquisition du Groupe TMX (TSX:X) par le consortium Maple doit réussir, sans quoi l'exploitant boursier risque d'être la cible d'une nouvelle offre d'achat venant de l'étranger, a estimé jeudi le grand patron de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Michael Sabia.

Lors de la conférence de presse tenue pour commenter les résultats 2011 de l'institution, M. Sabia s'est dit «plutôt optimiste» que la transaction, évaluée à 3,8 milliards $, aille de l'avant.

Il a révélé que le Bureau de la concurrence, après avoir exprimé des «préoccupations» quant au projet d'acquisition, se montre aujourd'hui «plus à l'aise».

Outre la Caisse, Maple regroupe plusieurs banques et assureurs canadiens, ainsi que le Mouvement Desjardins et le Fonds de solidarité FTQ.

Lors d'audiences publiques tenues en novembre par l'Autorité des marchés financiers, des intervenants avaient déploré le manque d'engagements pris par Maple pour assurer la pérennité de la Bourse de Montréal, qui appartient à TMX, alors que d'autres s'étaient inquiétés des menaces que pose la transaction sur le plan de la concurrence.

PLUS:pc