DIVERTISSEMENT

«Polisse», favori de la cérémonie des César avec 13 nominations

23/02/2012 08:08 EST | Actualisé 24/04/2012 05:12 EDT
http://polisse-lefilm.com/

PARIS - Récompensé par le Prix du Jury au dernier Festival de Cannes, «Polisse», de Maïwenn, arrive en tête des nominations pour la 37e cérémonie des César qui aura lieu vendredi soir au théâtre du Châtelet, à Paris.

Ce film «coup de poing», qui raconte le quotidien de la Brigade de protection des mineurs (BPM), est cité dans 13 catégories, dont deux fois dans celle de la Meilleure actrice, avec Marina Foïs et Karin Viard.

Ce long métrage est aussi retenu dans la catégorie du meilleur film français aux côtés de «L'exercice de l'État» de Pierre Schoeller, «La guerre est déclarée» de Valérie Donzelli, «Le Havre» d'Aki Kaurismäki, «Intouchables» d'Eric Toledano et Olivier Nakache, «Pater» d'Alain Cavalier, et «The Artist» de Michel Hazanavicius.

Dans «Polisse», Maïwenn, dont c'est le troisième film après «Pardonnez-moi» et «Le bal des actrices», évoque dans une fiction le travail, mais aussi la vie privée de policiers de la BPM. La réalisatrice a suivi des membres de cette brigade pendant plusieurs semaines pour écrire son scénario, et elle se base sur des histoires dont elle a été témoin ou qui lui ont été racontées.

Sept des acteurs du film peuvent prétendre à une récompense, puisque, en plus de Marina Foïs et Karin Viard, Nicolas Duvauchelle, Joeystarr et Frédéric Pierrot sont nommés dans la catégorie du Meilleur acteur dans un second rôle, Karole Rocher dans celle de la Meilleur actrice dans un second rôle, et Naidra Ayadi dans celle du Meilleur espoir féminin. Quant à Maïwenn, elle peut espérer un trophée dans la catégorie du Meilleur réalisateur.

Dans la catégorie de la Meilleure actrice, Marina Foïs et Karin Viard seront opposées à Bérénice Bejo («The Artist»), Ariane Ascaride («Les neiges du Kilimandjaro»), Leïla Bekhti («La source des femmes»), Valérie Donzelli («La guerre est déclarée») et Marie Gillain («Toutes nos envies»).

Les candidats au César du Meilleur acteur sont Sami Bouajila («Omar m'a tuer»), François Cluzet («Intouchables»), Omar Sy («Intouchables»), Jean Dujardin («The Artist»), Olivier Gourmet («L'exercice de l'État»), Denis Podalydès («La conquête»), et Philippe Torreton («Présumé coupable»).

Derrière «Polisse», film le plus cité, «L'exercice de l'État» arrive en deuxième position avec onze nominations, devançant «The Artist» (dix nominations -curieusement le même nombre que pour les Oscars), «Intouchables» (neuf nominations), «L'Apollonide, souvenirs de la maison close» (huit nominations), et «La guerre est déclarée» (six nominations).

«Intouchables», énorme succès populaire avec plus de 19 millions d'entrées en France, fait bonne figure dans cette sélection, ce qui n'a pas toujours été cas pour les comédies aux César, notamment pour «Bienvenue chez les Ch'tis» de Dany Boon, malgré ses plus de 20 millions de spectateurs.

Quant à Jean Dujardin, prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes, il pourrait réaliser un triplé exceptionnel s'il s'impose dans la catégorie du Meilleur acteur aux Oscars et aux César.

Une nouveauté cette année: les nominations pour les César des Meilleurs réalisateur, acteur et actrices passent de cinq à sept, ce qui était déjà le cas pour les César du Meilleur film et du Meilleur film étranger. Dans cette catégorie, on trouve notamment «Black Swan» («Le cygne noir») de Darren Aronofsky et «The King's Speech» («Le discours du roi») de Tom Hooper, en plus d'«Incendies», de Denis Villeneuve.

Présentée pour la huitième fois par Antoine de Caunes, et présidée par l'acteur-réalisateur Guillaume Canet, la 37e cérémonie des César permettra de décerner 21 trophées, alors qu'un César d'honneur sera remis à l'actrice britannique Kate Winslet par le réalisateur Roman Polanski.

Un hommage sera également rendu à l'actrice française Annie Girardot, décédée le 28 février dernier.

Cette soirée se déroulera dans un contexte positif pour le cinéma en France puisqu'en 2011, les salles obscures ont enregistré plus de 215 millions d'entrées (4,2 pour cent de plus qu'en 2010), atteignant un niveau sans précédent depuis 45 ans (234,17 millions d'entrées en 1966), selon le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

Lisez le blogue de Jacques Bensimon, président-directeur général de ADAJOVE communications>>