NOUVELLES

L'Australien Nathan Johnstone se montre impérial sur la demi-lune de Stoneham

23/02/2012 03:54 EST | Actualisé 24/04/2012 05:12 EDT

STONEHAM, Qc - L'Australien Nathan Johnstone a servi un sérieux avertissement à tous ses rivaux, jeudi, sur la demi-lune de Stoneham.

Couronné champion du monde de la spécialité l'an dernier, le jeune planchise de 22 ans a survolé la compétition lors de l'épreuve de Coupe du monde disputée à la station de ski au nord de Québec, qui accueillera les prochains Mondiaux en janvier 2013.

Après avoir dominé les qualifications la veille, Johnstone s'est imposé en finale grâce à une solide performance dans la première de ses deux descentes. Il l'a emporté avec une note de 95,50, devançant aisément le Japonais Taku Hiraoka (91,25) et le Finlandais Janne Korpi (88,25).

«Je visais un podium ici, la victoire c'est encore mieux, s'est exclamé le sympatique Australien. J'étais très nerveux en haut avant ma première descente. J'étais très satisfait de bien atterrir ma première manoeuvre.»

Même si les conditions changeantes ont compliqué sa tâche — les éclaircies et les gros nuages se succédant avec, à l'occasion, de gros flocons de neige —Johnstone se sent particulièrement à l'aise à Stoneham. Il y a obtenu son premier podium (3e place) en 2008.

Grâce à sa troisième place, Korpi, confortablement en tête du classement de la spécialité avant cette épreuve, a confirmé son globe de cristal. Revêtu du maillot jaune de champion de la saison, le Finlandais de 26 ans n'était pas très démonstratif.

«Je suis toujours d'une nature tranquille, s'est-il défendu. Mais c'est certain que c'est agréable de gagner le titre. Je ne pensais pas au globe de cristal au début de la journée, mais plutôt à remporter l'épreuve.

«Troisième, ce n'est pas si mal même si je suis un peu déçu de ma performance.»

Les Canadiens ont fait pâle figure puisque seul Brad Martin, d'Ancaster, en Ontario, est parvenu à se qualifier pour la finale. Il a terminé au neuvième rang.

«Je me suis qualifié de justesse pour la finale, mais je suis bien content de l'avoir réussi, a dit Martin, médaillé d'argent à Stoneham en 2009. Je veux définitivement remonter sur le podium. Je n'ai pas réussi aujourd'hui, mais j'espère faire mieux la prochaine fois.»

Le vétéran Justin Lamoureux, de Squamish, C.-B., a échoué en demi-finale et il a fini au 14e rang.

«C'est 'plate' mais c'est comme ça, a-t-il réagi à l'issue des demi-finales. La demi-lune ici est un peu petite. C'est mieux pour moi quand la demi-lune est plus ouverte.»

Les Ontariens Derek Livingston et Harrison Gray se sont classés respectivement 19e et 26e. Francis Lachance a terminé au 33e rang.

La finale féminine, limitée à six concurrentes, a été l'affaire des planchistes asiatiques. La Chinoise Xuetong Cai l'a emporté devant sa compatriote Shuang Li. La Japonaise Haruna Matsumoto (80,25) est montée sur la troisième marche du podium.

Cai a inscrit une note de 92,75 à sa première tentative en finale. Elle a largement devancé sa coéquipière (85,00).

Mercedes Nicoll, de Whistler, s'est assurée le quatrième rang (74,00) mais avec un sérieux recul sur la Japonaise.

«Mon objectif en venant ici était de faire la finale et je suis satisfaite de l'avoir atteint», a raconté Nicoll, qui compte huit podiums sur le circuit de la Coupe du monde. «On souhaite toujours obtenir un podium, mais je l'ai raté de peu.

«Je ne suis pas très contente de mes descentes en finale. J'ai chuté à ma première et c'était très moyen dans la deuxième. J'ai mieux fait en demi-finale.»

Cai, victorieuse pour la deuxième fois en quatre épreuves cette saison, a mis la main sur le globe de cristal chez les dames. Sur le podium, elle a manifesté sa joie avec sa coéquipière à ses côtés.

«Je suis excitée», a-t-elle reconnu par le biais d'un interprète.

PLUS:pc