NOUVELLES

La chaîne d'épiceries Loblaw s'attend à une baisse de ses profits en 2012

23/02/2012 09:30 EST | Actualisé 24/04/2012 05:12 EDT

TORONTO - La plus importante chaîne d'épiceries au Canada a prévenu jeudi que ses profits chuteraient en 2012, alors qu'elle consacrera des millions de dollars au programme de remise en état de son réseau d'approvisionnement, d'une durée de cinq ans, devant lui permettre d'attirer dans ses magasins une clientèle fortement sollicitée par la concurrence.

Les actions des Compagnies Loblaw (TSX:L) ont reculé de près de six pour cent, jeudi, après que le président du conseil de l'entreprise, Galen Weston, eut annoncé faire face à des dépenses de 70 millions $ afin d'améliorer le système d'information et la chaîne d'approvisionnement, en plus des 40 millions $ devant être dévolus à la mise en marché.

Le titre de Loblaw a cédé 2,11 $ à 35,25 $ à la Bourse de Toronto.

Les dépenses associées à l'amélioration des infrastructures — qui doit se traduire par une réduction des coûts et des dédoublements une fois complétée — devraient atteindre un sommet en 2012, à la suite de plus de cinq années d'investissements.

M. Weston a dit s'attendre à ce que les profits découlant de l'exploitation ne soient pas en mesure de couvrir les dépenses qui seront inscrites aux résultats financiers de 2012. En conséquence, il prévoit un bénéfice net par action inférieur à celui de 2011.

La chaîne, dont les magasins d'alimentation sont exploités à la grandeur du pays sous différentes bannières, notamment Loblaws, Provigo et Maxi au Québec, a lancé un programme de remise à jour en 2007 dans le but de régler des problèmes d'approvisionnement ayant compliqué la distribution des produits dans les différents établissements.

Loblaw a annoncé jeudi avoir enregistré un bénéfice net de 174 millions $, ou 60 cents par action, au quatrième trimestre, en hausse par rapport à celui de 165 millions $, ou 58 cents par action, réalisé lors de la même période il y a un an.

Les revenus ont progressé de 3,6 pour cent au cours de la période de trois mois terminée le 31 décembre, à 7,37 milliards $, comparativement à 7,12 milliards $ un an plus tôt.

Les analystes consultés par Thomson Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 67 cents par action sur des revenus de 7,25 milliards $.

Sur l'ensemble de l'exercice, Loblaw a réalisé un bénéfice net de 769 millions $, ou 2,71 $ par action, et des revenus de 31,25 milliards $. L'année précédente, l'entreprise avait fait état d'un bénéfice net de 675 millions $, ou 2,38 $ par action, et de revenus de 30,84 milliards $.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an — une donnée importante au sein du secteur du détail — ont progressé de 2,5 pour cent au quatrième trimestre et de 0,9 pour cent pendant l'exercice. Un an auparavant, des reculs respectifs de 1,6 pour cent et 0,6 pour cent avaient été constatés.

PLUS:pc