NOUVELLES

Le véteran Donovan Ricketts n'a pas été surpris de passer du Galaxy à l'Impact

22/02/2012 10:24 EST | Actualisé 23/04/2012 05:12 EDT

ORLANDO, États-Unis - Passer de la chaleur de la Californie au froid de Montréal ne fut que l'un des ajustements auxquels le gardien jamaïcain Donovan Ricketts a dû faire face lorsqu'il a été échangé à l'Impact en novembre.

Il a également dû quitter les champions de la Major League Soccer, le Galaxy de Los Angeles, pour un club d'expansion qui connaîtra assurément des hauts et des bas à sa première saison dans la première division nord-américaine.

Ricketts a cependant admis que le choc des températures fut plus important que celui de jouer pour une équipe qui ne peut compter sur les services d'un joueur étoile comme le Britannique David Beckham.

«Je pensais que j'allais avoir froid, mais là c'est très, très froid, a reconnu le joueur de 34 ans mercredi en s'esclaffant. Mais ça va bien jusqu'à maintenant. On s'entraîne à l'intérieur, alors on se ressent pas vraiment le froid.»

Heureusement pour Ricketts, l'Impact n'a passé que quelques jours à Montréal depuis le début du camp, qui s'est mis en branle à la mi-janvier.

Les Montréalais ont complété des séjours au Mexique et en Californie, et maintenant ils doivent se rendre à Walt Disney World pour participer à la Classique de soccer Disney Pro en compagnie de cinq autres clubs de la MLS, dont le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver, ainsi que deux autres équipes.

L'Impact amorcera le tournoi vendredi soir contre les Whitecaps, tandis que le Toronto FC jouera samedi contre le club Orlando City, de l'USL.

Désormais, l'Impact s'entraîne en dépit de l'humidité sous les palmiers du complexe sportif ESPN Wild World of Sports, situé juste à côté du stade où les Braves d'Atlanta tiennent leur camp d'entraînement.

Ricketts, qui a fait son entrée dans la MLS avec le Galaxy en 2009, a reconnu les façons de procéder par l'entraîneur-chef Jesse Marsch et ses adjoints, qui ont réuni des joueurs par l'entremise de la séance de repêchage d'expansion et les autres voies possibles.

«Ce n'est pas si différent parce que les joueurs de cette équipe sont des professionnels expérimentés», a-t-il dit. «Ce n'est pas comme s'ils étaient tous de nouveaux joueurs dans cette ligue.

«Les entraîneurs ont déjà été dans cette ligue eux aussi. C'est une équipe d'expansion en ce sens que c'est une nouvelle concession, mais les joueurs sont dans la ligue depuis un bout de temps déjà. Alors ce n'est pas si difficile que ça jusqu'ici.»

Ricketts est l'une des principales acquisitions de l'équipe jusqu'ici, en compagnie des milieux de terrain Davy Arnaud et de l'international canadien Patrice Bernier — et peut-être du défenseur colombien actuellement blessé Nelson Rivas.

Ricketts fut sacré le gardien de l'année dans la MLS en 2010 et a poursuivi sur sa lancée jusqu'en juin 2011, lorsqu'il s'est fracturé un avant-bras. La recrue Josh Saunders a aussi bien fait en son absence et a permis au Galaxy de décrocher la Coupe MLS.

Ç'a permis aux champions d'offrir Ricketts aux autres équipes, et l'Impact l'a obtenu le 28 novembre en retour d'une somme d'argent.

«C'est une bonne équipe, a-t-il confié à propos de l'Impact. Il faudra travailler. On a les bons morceaux, mais il faudra du temps pour qu'ils fusionnent et qu'on devienne une équipe.»

PLUS:pc