Huffpost Canada Quebec qc

Le président allemand Christian Wulff démissionne

Publication: Mis à jour:
CHRISTIAN WULFF
AFP

BERLIN - Soumis depuis deux moins à de fortes pressions à cause d'un prêt qu'il lui a été accordé avant son arrivée à la tête du pays, le président allemand Christian Wulff a annoncé vendredi sa démission.

Ce départ semblait imminent après l'annonce, vendredi matin, d'une déclaration du président depuis le château Bellevue, suivie de celle de la chancelière Angela Merkel annoncée pour 11h30 depuis Berlin.

Le bureau de Mme Merkel avait déclaré auparavant l'annulation de son voyage en Italie. Un responsable allemand a précisé sous couvert d'anonymat qu'Angela Merkel avait téléphoné à son homologue italien Mario Monti pour lui annoncer l'annulation de sa visite à Rome.

Jeudi, les procureurs d'Hanovre avaient demandé au parlement de lever l'immunité de Wulff, une demande sans précédent. Ils ont évoqué «des soupçons» envers M. Wulff, qui aurait accepté des avantages d'un ami producteur de films, David Grönewold.

Christian Wulff doit faire face à ces accusations depuis la mi-décembre, car il a reçu un important prêt privé de la femme de cet ami de sa femme alors qu'il était gouverneur du Land de Basse-Saxe.

Les critiques se sont intensifiées en janvier après que le président eut appelé le rédacteur en chef du plus grand journal allemand qui avait révélé l'affaire.

Le président allemand n'a qu'un rôle honorifique mais représente l'autorité morale du pays. Sa démission affaiblirait Angela Merkel, qui avait eu des difficultés à l'imposer après la démission de l'ancien président.