Huffpost Canada Quebec qc

L'Eglise catholique au secours d'Edith Piaf "censurée" au Québec

Publication: Mis à jour:
 L'archevêché catholique de Québec a pris la défense vendredi de
L'archevêché catholique de Québec a pris la défense vendredi de "L'Hymne à l'amour" d'Edith Piaf. (AFP)

MONTREAL, 17 février 2012 (AFP) - L'archevêché catholique de Québec a pris la défense vendredi de "L'Hymne à l'amour" d'Edith Piaf, en publiant dans deux journaux des encarts avec la phrase "Dieu réunit ceux qui s'aiment", "censurée" par un enseignant qui ne voulait pas aborder le thème religieux en classe.
La veille, cette décision d'un professeur de musique, qui ne voulait pas aborder le thème religieux avec des élèves de dix ans de la ville de Sorel-Tracy, avait suscité des réactions même au niveau ministériel.
La phrase en question est "très chère aux paroisses de l'Église catholique de Québec", a expliqué dans un communiqué le porte-parole de l'archevêché Jasmin Lemieux-Lefebvre, même si elle "n'est attachée à aucune forme de religion" et ne fait qu'exprimer "l'idée d'un Dieu bon qui nous veut heureux". "Dieu n'a évidemment pas le monopole de réunir ceux qui s'aiment, mais encore beaucoup de ceux qui s'aiment espèrent en un Dieu rassembleur", a-t-il ajouté.
Sur le site de l'archevêché, engagé actuellement dans une campagne de financement des paroisses, on trouve un lien vers une vidéo d'Edith Piaf chantant "L'Hymne à l'amour".
L'Eglise catholique québécoise prend fréquemment des initiatives destinées à démontrer sa proximité avec les gens. La semaine dernière, celle de Montréal avait lancé des publicités demandant une prière pour l'équipe locale de hockey, les Canadiens, menacée de ne pas se qualifier pour les séries éliminatoires du championnat nord-américain (LNH).

Sur le web

L'Église catholique au secours d'Édith Piaf