Huffpost Canada Quebec qc

11 septembre 2001: le neveu du cerveau ne mérite pas la peine de mort

Publication: Mis à jour:
Le neveu du cerveau présumé des attentats du 11 septembre ne mérite pas la peine de mort, ont estimé ses avocats.(AFP)
Le neveu du cerveau présumé des attentats du 11 septembre ne mérite pas la peine de mort, ont estimé ses avocats.(AFP)

WASHINGTON, 18 février 2012 (AFP) - Le neveu du cerveau présumé des attentats du 11-Septembre, qui doit être traduit devant un tribunal militaire pour avoir organisé les attaques meurtrières de 2001 avec quatre co-accusés, ne mérite pas la peine de mort, ont estimé ses avocats dans un document déposé vendredi.

Le Pakistanais Ali Abdul Aziz Ali, 34 ans, accusé d'avoir participé à l'organisation logistique de l'opération du 11 septembre 2001, a joué un "rôle relativement mineur dans le complot" qui ne "justifie pas la peine de mort selon les critères américains", a déclaré à l'AFP un de ses avocats, James Connell.

"Selon les règles américaines, la peine capitale ne s'applique qu'aux cerveaux d'attentats ou ceux qui ont effectivement tué des gens, or notre client ne tombe dans aucune de ces catégories", a-t-il ajouté.

Ali Abd al-Aziz Ali, aussi connu sous le nom de Amar Al-Baluchi, est le neveu de Khaled Cheikh Mohammed (KSM), cerveau présumé du 11-Septembre, et le cousin de Ramzi Youssef, auteur de l'attentat à la bombe contre le World Trade Center en 1993.

Incarcéré à la prison américaine de Guantanamo, il est passible de la peine de mort après que l'accusation a requis le châtiment suprême à son encontre. Il est accusé d'avoir participé sous les ordres de son oncle à l'organisation du complot du 11-Septembre, envoyant à plusieurs reprises des fonds à des membres du réseau pour leur permettre de payer leurs leçons de pilotage aux Etats-Unis. Il aurait tenté de les rejoindre mais sa demande de visa d'entrée aux Etats-Unis avait été rejetée en août 2001.

L'autorité des tribunaux militaires d'exception doit encore renvoyer les cinq accusés du 11-Septembre devant la justice, ouvrant la voie à un procès. Elle doit aussi décider si KSM, son neveu et trois autres détenus sont passibles de la peine capitale.

Les avocats de Ali Abd al-Aziz Ali ont déposé un document vendredi réclamant que la peine de mort soit abandonnée pour leur client, à la lumière du renvoi récent d'un autre détenu de Guantanamo, Majid Shoukat Khan, qui encourt la prison à vie.

"Les complices logistiques dans des actes de terrorisme comme les attentats d'Oklahoma City ou des ambassades d'Afrique de l'Est, ont été condamnés à perpétuité sans possibilité de libération", peut-on lire dans ce document judiciaire.

On ignore quand l'autorité militaire prendra sa décision.

Sur le web

Peine de mort fédérale des États-Unis - Wikipédia

Etats-Unis : réquisition de peine de mort pour des détenus de ...