Retraite: Québec solidaire propose de bonifier le régime des rentes du Québec

Quebec Solidaire Rrq Rentes Quebec

Première Publication: 16/02/2012 15:51 Mis à jour: 16/02/2012 17:01

QUEBEC - Pour améliorer le sort des femmes et des personnes âgées, Québec solidaire (QS) propose l'instauration d'un régime des rentes universel plus généreux mais aussi plus coûteux.

Presque un aîné sur deux _ 45 pour cent _ a moins de 9000 $ de revenus annuels et 30 pour cent des femmes retraitées vivent dans la pauvreté, a fait valoir jeudi le porte-parole de QS, Amir Khadir.

Pour la formation de gauche, la Régie des rentes du Québec (RRQ) doit ratisser plus large et offrir une meilleure protection aux travailleurs à statut précaire, aux saisonniers, aux contractuels et aux femmes qui quittent le marché de l'emploi pour s'occuper de leurs enfants.

L'objectif est de «sortir les aînés de la pauvreté», «mieux partager les risques» et «couvrir tout le monde», a déclaré M. Khadir à l'Assemblée nationale.

La RRQ bonifiée serait financée par une hausse des cotisations et/ou un accroissement du fardeau fiscal des contribuables. Une phase de transition permettrait cependant d'atténuer le choc tarifaire, a précisé le député de Mercier, sans chiffrer ses attentes.

La création d'un système plus généreux et universel aurait l'avantage, selon lui, de «desserrer l'étau» sur les régimes complémentaires de retraite à prestations déterminés, victimes de l'anémie des taux d'intérêt obligataires.

M. Khadir souhaite que la proposition de Québec solidaire - partagée par 75 organismes populaires, communautaires et syndicaux _ sera prise en compte par le comité de réflexion sur les retraites présidé par l'ancien dirigeant du Mouvement Desjardins, Alban D'Amours.

En Chambre, la ministre de la Solidarité sociale, Julie Boulet, a rappelé que 30 pour cent des Québécois n'avaient aucune épargne retraite.

Dans un tel contexte, «tout est sur la table» pour assurer un meilleur sort aux retraités, a dit la ministre.

Le comité D'Amours rendra son rapport à l'automne et sera suivi l'an prochain de consultations publiques de la Régie des rentes du Québec. Le gouvernement du Québec déterminera par la suite les changements à apporter aux régimes de retraite privés et publics.

SUIVRE LE Québec

Publié par Patrick White  |