NOUVELLES

Hervé Morin se retire de la course à la présidentielle

16/02/2012 03:47 EST | Actualisé 16/04/2012 05:12 EDT

PARIS - Le président du Nouveau centre Hervé Morin annonce jeudi son retrait de la course à la présidentielle, précisant qu'il apporte son soutien à Nicolas Sarkozy.

"J'ai décidé d'arrêter. Je renonce à ma candidature. Ma détermination ne doit pas tourner à l'obstination", explique-t-il dans un entretien accordé au "Figaro Magazine" de samedi.

"Il faut être lucide, la campagne se déroule dans un climat très particulier, lié à la crise économique. Les Français sont inquiets et, logiquement, se tournent vers des candidatures habituelles et finalement rassurantes, issues des grandes formations politiques", analyse le président du Nouveau centre.

Il précise qu'il n'en était qu'à 280 parrainages recueillis, sur les 500 nécessaires pour être effectivement candidat à la présidentielle. "Rendez-vous compte, un parti représenté au Parlement avec deux groupes d'élus, à l'Assemblée nationale et au Sénat, ne peut pas présenter un candidat à l'élection présidentielle", regrette M. Morin.

Il est cependant contre l'anonymat des parrainages, voulu notamment par Marine Le Pen, "car c'est contraire à l'idée de transparence et de responsabilité".

Interrogé sur l'identité du candidat qu'il va soutenir, Hervé Morin répond Nicolas Sarkozy. "Quand j'étais candidat, j'indiquais qu'au second tour de l'élection présidentielle, je le soutiendrais. Je suis donc cohérent", observe-t-il. "Cela a peut-être été une des raisons pour lesquelles je n'ai pas été entendu dans cette campagne par cette partie de l'électorat de droite et de centre qui, pour l'instant, rechigne à voter pour Nicolas Sarkozy".

La candidature d'Hervé Morin n'a jamais décollé dans les sondages, qui le créditaient au mieux de 1% des intentions de vote. AP

ir/

PLUS:pc