NOUVELLES

Robinho marque 2 buts et Milan rosse Arsenal 4-0 en Ligue des champions

15/02/2012 05:27 EST | Actualisé 16/04/2012 05:12 EDT

MILAN - L'AC Milan a fait un pas dans la bonne direction afin d'exorciser ses démons contre les clubs anglais en écrasant Arsenal 4-0, mercredi, lors du match aller de la ronde des 16 de la Ligue des champions.

Par ailleurs, le Zénith de St-Pétersbourg s'est aussi donné un certain avantage en prévision du match retour en disposant du Benfica 3-2, à domicile. C'est toutefois l'AC Milan qui a le plus retenu l'attention en ronde éliminatoire jusqu'ici puisque son match contre Arsenal, qui devait être très serré, s'est finalement révélé être à sens unique.

Kevin-Prince Boateng a ouvert la marque à la 15e minute en décochant un tir imparable, puis Robinho a ajouté deux réussites individuelles — séparées par la mi-temps — à San Siro.

Zlatan Ibrahimovic a scellé l'issue de la rencontre, et probablement de la série, en touchant la cible sur un tir de pénalité alors qu'il restait 11 minutes à jouer.

Milan a constamment attaqué la défensive adverse, et Arsenal n'a quasiment obtenu aucune chance de marquer. La meilleure opportunité du club anglais s'est produite à la 66e minute, lorsque le tir de Robin van Persie a été dévié sur le poteau par Christian Abbiati.

L'AC Milan semble maintenant en voie de se qualifier pour les quarts de finale, une première depuis qu'il a remporté la Ligue des champions en 2007.

Pour Arsenal, il s'agissait d'une autre déception au cours d'une saison où le club anglais a été expulsé de la course au titre de la Premier League et a éprouvé des ennuis à se qualifier pour la Ligue des champions de l'an prochain.

«On n'a pas connu un bon match, mais on doit donner le crédit à Milan», a commenté le gardien d'Arsenal Wojciech Szczesny. «Ils nous ont punis à chaque occasion, et ont marqué des buts de qualité. Ils méritaient la victoire. C'est très décevant, mais j'espère qu'on se regroupera et qu'on pourra les mettre au défi lors du match retour.»

Ça signifie aussi que c'était probablement le dernier match de Thierry Henry avec Arsenal depuis qu'il avait été prêté au club anglais. Henry devra maintenant se rapporter aux Red Bulls de New York, dans la MLS.

Par ailleurs, le Benfica a de bien meilleures chances de rétrécir le déficit contre le Zénith de St-Pétersbourg.

Maxi Pereira a donné les devants au Benfica à la 20e minute, sautant sur le retour après que le gardien substitut Yuri Zhevnov eut échappé le coup de pied arrêté initial de Cardazo. Roman Shirokov a toutefois créé l'égalité sept minutes plus tard. Le substitut Sergei Semak a porté le score à 2-1 en effectuant une talonnade, à la 71e.

Cependant, Shirokov a fait vibrer les cordages pour la deuxième fois du match deux minutes plus tard et infligé une première défaite au Benfica dans ce tournoi cette saison.

Avec deux buts marqués à l'étranger, l'entraîneur-chef du Benfica Jorge Jesus s'est dit encore confiant de pouvoir atteindre les quarts de finale.

«Nous avons un genou au sol, mais ne sommes pas morts. Nous pouvons changer l'issue de cette série dans notre stade, devant nos propres partisans, a dit Jesus. C'est triste qu'ils aient marqué ce troisième but, alors que ça semblait impossible.»

PLUS:pc