NOUVELLES

Îles-de-la-Madeleine: les sinistrés auront droit à de l'aide du gouvernement

15/02/2012 06:27 EST | Actualisé 16/04/2012 05:12 EDT

Les Madelinots auront droit à l'aide du gouvernent du Québec à la suite des dégâts causés par le verglas et les grands vents qui ont balayé les Îles-de-la-Madeleine en fin de semaine dernière.

C'est ce qu'a indiqué mercredi le premier ministre Jean Charest, à l'occasion d'une visite de l'archipel, ajoutant que ce programme devrait couvrir les «biens essentiels» qui ne sont généralement pas couverts par les assureurs privés.

Demeurant vague quant au montant qui accompagnera ce programme d'aide, le premier ministre a invité les sinistrés à d'abord contacter leur assureur.

«Généralement, les individus sont compensés par leur régime d'assurance privé pour ce genre de catastrophe», a dit M. Charest.

«De manière exceptionnelle, le gouvernement peut offrir de l'aide pour des biens essentiels qui ne sont pas couverts par les assureurs», a-t-il ajouté, assurant que des séances d'informations sur ce programme auront lieu prochainement.

Accompagné du député du compté des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, et du président-directeur général d'Hydro-Québec, Thierry Vandal, M. Charest a dit s'attendre à ce que 1100 clients privés d'électricité soient rebranchés d'ici jeudi.

Selon lui, la reconstruction du réseau et les rebranchements devraient se terminer samedi, si tout se déroule comme prévu. Au plus fort de la tempête, 3600 clients d'Hydro-Québec étaient privés de courant.

Soulignant que les conditions météorologiques avaient été clémentes depuis la tempête, le premier ministre Charest a reconnu que la situation aurait pu être pire.

Il s'est notamment attardé au dossier de la longueur de la piste d'atterrissage de l'aéroport des Îles-de-la-Madeleine, indiquant qu'elle pourrait être plus longue. Il serait ainsi plus facile d'accueillir des appareils plus imposants, ce qui faciliterait l'acheminement de l'aide.

«Je sais qu'il s'agit d'une situation qui peut affecter les décisions de déplacement, a affirmé M. Charest. Nous avons des leçons à tirer de ce que nous venons de vivre. Il s'agit d'un dossier qui sera à discuter avec le gouvernement fédéral.»

Mardi, 750 clients avaient été rebranchés, principalement à Havre-Aubert, et environ 200 autres clients ont pu retrouver l'électricité tôt mercredi matin à la suite de l'installation d'une génératrice de deux mégawatts arrivée la veille par bateau.

La reconstruction du réseau d'Hydro-Québec, dont près de 250 poteaux ont cassé sous le poids du verglas et du vent, devrait être complétée samedi. Plus de 180 employés de la société d'État sont à l'oeuvre sur le terrain.

Du bois de récupération a été distribué mardi à des citoyens disposant d'un système de chauffage au bois. La municipalité continue à fournir de l'eau embouteillée aux citoyens dont la résidence n'est pas reliée au réseau d'aqueduc et qui, sans électricité, ne peut être desservie par un puits.

PLUS:pc