NOUVELLES

Le président somalien demande la levée de l'embargo sur les armes imposé à son pays

15/02/2012 09:30 EST | Actualisé 16/04/2012 05:12 EDT

MOGADISCIO, Somalie - Le président somalien Sharif Cheikh Ahmed a demandé mercredi aux Nations unies de lever l'embargo sur les armes imposé à son pays en 1992, une mesure selon lui rendue nécessaire par la récente fusion entre Al-Qaïda et les milices islamistes somaliennes Al-Shabab.

Des milliers de Somaliens ont défilé dans les rues de la capitale Mogadiscio lors d'une manifestation contre les militants islamistes à laquelle le président somalien a participé. De nombreux manifestants dénonçaient la fusion entre Al-Qaïda et Al-Shabab.

Le groupe islamiste somalien Al-Shabab entretient depuis longtemps des liens étroits avec Al-Qaïda, mais les deux entités ont annoncé qu'elles fusionnaient officiellement la semaine dernière.

«Dire que l'embargo sur les armes ne peut être levé maintenant est injuste», a déclaré le président somalien. «Notre armée travaille dans des conditions difficiles à cause de problèmes économiques et d'un manque d'armes.»

L'appel du président Ahmed intervient une semaine avant une importante réunion internationale sur la Somalie organisée à Londres. Les forces somaliennes sont actuellement armées par des donateurs internationaux.

PLUS:pc