NOUVELLES

La Grande-Bretagne provoque l'Argentine, selon Sean Penn

15/02/2012 12:27 EST | Actualisé 16/04/2012 05:12 EDT

MONTEVIDEO, Uruguay - Sean Penn accuse les médias britanniques de préconiser une intervention militaire plutôt que de mettre de l'avant une solution diplomatique pour résoudre le conflit opposant la Grande-Bretagne à l'Argentine en ce qui concerne la souveraineté des îles Malouines.

Après avoir affirmé que certains de ses propos avaient été mal rapportés dans certains médias britanniques, l'acteur oscarisé a plaidé que l'idée d'envoyer le prince William en mission dans la région constituait un acte de provocation.

Lundi, lors d'une visite en Argentine, Sean Penn avait pressé la Grande-Bretagne à participer aux pourparlers, parrainés par l'ONU, sur ce qu'il a appelé les «îles Malouines de l'Argentine», soutenant que «le monde, aujourd'hui, ne tolérerait aucune adhésion ridicule et archaïque à une idéologie colonialiste».

Un journaliste d'une publication londonienne conservatrice, Daily Mail, s'était par la suite élevé contre les propos de Sean Penn, «un acteur de gauche américain», les qualifiant d'«idiots» («moronic»).

«Ouf... les gens sont sensibles à l'emploi du terme 'colonialiste', particulièrement ceux qui sont colonialistes», a rétorqué Sean Penn mardi soir.

La Grande-Bretagne a assuré qu'elle n'avait pas l'intention d'intervenir militairement dans l'Atlantique sud et a rappelé que le prince William avait simplement le mandat d'agir comme pilote de recherche et de sauvetage dans la région.

Il s'agit malgré tout d'une bravade, d'après Sean Penn, selon qui «un prince peut être déployé dans beaucoup d'autres endroits» que les îles Malouines.

«C'est inconcevable que la Grande-Bretagne puisse consciemment décider de déployer un prince qui fait partie d'un contingent militaire aux îles Malouines, connaissant les sentiments des mères et des pères britanniques qui ont perdu des enfants à cause d'une guerre concernant des îles aussi peu peuplées», a fait valoir l'acteur.

Londres refuse de négocier tant et aussi longtemps que les résidants des îles souhaitent demeurer au sein du royaume britannique, et rehausse sa présence militaire au moment où l'on approche du 30e anniversaire de la tentative avortée de l'Argentine de s'approprier les îles.

Sean Penn, qui dirige une organisation humanitaire en Haïti, a tenu ces propos en marge d'une rencontre avec le président de l'Uruguay, Jose Mujica. Le petit pays d'Amérique du Sud envoie des troupes de maintien de la paix en Haïti.

PLUS:pc