NOUVELLES

Venezuela: L'opposition devra fournir les listes électorales de ses primaires

14/02/2012 07:59 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - La Cour suprême du Venezuela a ordonné mardi aux partis de l'opposition de ne pas détruire les listes des électeurs ayant participé aux primaires qu'ils ont organisées dimanche afin de choisir leurs représentants aux prochaines élections municipales, régionales et présidentielles.

Rafael Velasquez, candidat vaincu à la mairie dimanche, avait demandé au tribunal d'exiger que les listes électorales soient passées en revue parce qu'il soupçonnait l'existence d'irrégularités dans le processus.

La décision de la Cour d'accéder à la requête de M. Velasquez a été dénoncée par les politiciens de l'opposition, qui ont vu en ce jugement une tentative de la part du président Hugo Chavez pour intimider ses adversaires.

La coalition des partis de l'opposition avait établi avant les primaires que les livres contenant les noms et les numéros d'identification des électeurs seraient brûlés après le scrutin afin d'assurer la confidentialité du vote.

Ramon Guillermo Aveledo, qui dirige la coalition, a déclaré que ses avocats étudiaient présentement les possibilités pour contester l'ordre du tribunal, qu'il a qualifié d'absurde. Il a précisé que de nombreuses listes avaient déjà été détruites.

Selon la décision de la Cour suprême, les listes doivent être soumises au Conseil électoral national dans les 24 heures suivant l'annonce du jugement.

Le sujet est particulièrement délicat pour l'opposition. Après l'échec en 2004 d'un référendum sur la révocation de M. Chavez, une liste d'électeurs ayant signé en faveur de la tenue du vote avait été largement diffusée.

Des centaines de personnes dont le nom apparaissait sur cette liste s'étaient ensuite plaintes d'avoir perdu leur emploi ou vu leur candidature refusée au sein du gouvernement, des allégations que le président vénézuélien a vivement démenties.

Dimanche, les quelque trois millions d'électeurs ayant pris part aux primaires ont désigné Henrique Capriles, un gouverneur d'État âgé de 39 ans, pour affronter Hugo Chavez dans le cadre des élections présidentielles qui se tiendront le 7 octobre.

PLUS:pc