NOUVELLES

V-Day veut faire danser un milliard de personnes contre la violence aux femmes

14/02/2012 09:10 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Eve Ensler veut qu'un milliard de personnes partout sur le globe se lèvent ensemble pour dénoncer la violence contre les femmes. En fait, elle souhaite que les participants fassent plus que se tenir debout: elle veut qu'ils dansent.

L'auteure des «Monologues du vagin» soutient qu'il faut faire davantage pour changer les comportements lorsqu'il s'agit de la violence contre les femmes et les filles dans le monde. Elle cite un rapport de l'ONU selon lequel une femme sur trois sera violée ou battue durant sa vie. Sur une planète comptant 7 milliards d'habitants, cela représente plus d'un milliard de femmes.

V-Day, l'association contre la violence faite aux femmes et aux filles fondée par Mme Ensler il y a 14 ans, lançait mardi une campagne d'une durée d'un an baptisée «One Billion Rising» («Un milliard debout») qui encourage les gens à sortir de leur bureau, de leur école ou de leur maison le 14 février 2013 et à danser ensemble pour exprimer leur opposition aux actes violents basés sur le genre.

Dans une entrevue téléphonique depuis Sydney, l'écrivaine et activiste a affirmé que, si un milliard de femmes et ceux qui les aiment laissaient tout tomber pour danser, le monde arrêterait de tourner et elles constateraient à quel point elles sont nombreuses, solidaires et puissantes.

Selon Eve Ensler, mettre un frein à la violence contre les femmes est aussi important que de lutter contre la maladie, la faim et les changements climatiques.

L'initiative annoncée par V-Day mardi proposera des milliers d'événements qui auront lieu sur des campus et dans des centres communautaires partout dans le monde.

PLUS:pc