NOUVELLES

Rick Nash se retrouve au centre des rumeurs à l'approche du 27 février

14/02/2012 02:40 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT

Jusqu'ici, c'était le calme plat au chapitre des rumeurs à l'approche de la date-limite des transactions dans la LNH. Tout cela a changé, mardi, quand plusieurs ont avancé que le capitaine des Blue Jackets de Columbus, Rick Nash, pourrait être offert aux autres clubs d'ici le 27 février.

Une source au fait du dossier a confirmé que Nash pourrait effectivement être mis sur le marché des transactions.

Nash a une clause de non-échange à son contrat, mais il n'a pas exactement cherché à faire taire les rumeurs de transaction avant le match de mardi contre les Blues de St. Louis.

«Il y a eu tellement de rumeurs ces dernières semaines, a déclaré Nash selon le Post-Dispatch de Columbus. Et quand une équipe perds des matchs, les rumeurs s'enchaînent les unes après les autres. On dirait bien que c'est ce dont il s'agit en ce moment, de simples rumeurs.

«Je suis un membre des Blue Jackets en ce moment. J'ai passé toute ma carrière ici et c'est un endroit qui m'est spécial. Alors en ce moment, je suis un Blue Jacket.»

Nash a été repêché au tout premier rang du repêchage de 2002 par les Jackets et il est vite devenu le visage de la concession. Il en est à la première année d'un contrat de sept ans qui lui vaut un salaire annuel de 7,8 millions $ US.

Une campagne qui s'est amorcée dans l'optimisme général à Columbus s'est avérée un véritable désastre et la concession semble se diriger vers une autre phase de reconstruction. Avant les matchs de mardi, les Jackets se dirigeaient vers une saison de 56 points. Ce total-là serait le pire de l'histoire de la LNH depuis le lock-out, à égalité avec les Flyers de Philadelphie de 2006-07.

Nash n'a pris part aux séries qu'une fois en neuf saisons dans la LNH. L'attaquant de 27 ans pourrait donc être mûr pour un échange qui lui permettrait de s'aligner avec une équipe aspirante au titre.

Il faudrait toutefois y mettre le prix pour obtenir l'ancien lauréat du trophée Maurice-Richard. L'athlète de six pieds quatre pouces a connu deux saisons de plus de 40 buts, et quatre autres de plus de 30 filets.

Les discussions concernant Nash ont donné vie à une machine à rumeurs qui était restée relativement tranquille jusqu'ici à l'échelle de la LNH. Même si la date-limite du 27 février est à nos portes, il n'y a pas eu de transactions notables depuis que le Canadien et les Flames de Calgary ont conclu le pacte impliquant Rene Bourque et Michael Cammalleri, il y a plus d'un mois.

«C'est resté tellement tranquille, a déclaré un directeur général d'équipe de la LNH à La Presse Canadienne. Tout le monde aimerait faire quelque chose, mais il y a tellement peu de clubs qui pensent vraiment qu'ils n'ont aucune chance d'accéder aux séries. C'est une période intéressante.»

Dans les faits, les décisions les plus importantes prises jusqu'ici concernent des équipes qui ont rembauché des joueurs qui auraient pu être échangés. L'attaquant des Blue Jackets Vaclav Prospal, le défenseur des Hurricanes Tim Gleason et le défenseur des Oilers Andy Sutton ont tous récemment accepté des prolongations de contrat.

Il est encore loin d'être certain que Nash sera échangé.

Les joueurs de ce calibre ont rarement changé de camp pendant la saison depuis que le plafond salarial a été instauré et Nash contrôle son propre destin. Mais tant et aussi longtemps qu'il y aura des rumeurs d'échange, cela demeure une possibilité — quelque chose qu'il aurait été difficile à croire en début de campagne.

PLUS:pc