POLITIQUE

McGuinty songe à un gel des salaires des cadres du secteur public

14/02/2012 04:40 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT
AFP/Getty Images

TORONTO - Un rapport fort attendu devant offrir un plan de match d'austérité pour l'Ontario lourdement endettée contiendra certaines recommandations controversées sur les soins de santé, a reconnu mardi le ministre provincial des Finances, Dwight Duncan.

Une «portion significative» des 362 recommandations contenues dans le rapport dévoilé mercredi par l'ancien économiste Don Drummond s'attardera aux soins de santé, surtout car il s'agit de l'élément le plus important dans le budget provincial, a souligné le ministre.

Certaines des suggestions de M. Drummond pourraient choquer les gens, mais il revient au gouvernement libéral de scruter les propositions et de décider lesquelles sont appropriées, a-t-il ajouté.

«Le rapport ratisse très large et sera très controversé», a prédit M. Duncan. «Il (M. Drummond) apporte un point de vue d'économiste. Je ne crois pas qu'il ait passé beaucoup de temps à se demander qui il rendrait furieux ou pas.»

M. Drummond a déjà laissé entendre que le gouvernement pourrait économiser des millions de dollars en laissant au privé certaines opérations — telles que les césariennes et hystérectomies non essentielles —, ce qui a soulevé l'ire des défenseurs du système public et des groupes de défense des droits des femmes.

Le rapport de M. Drummond recommanderait aussi d'éliminer la maternelle à temps plein, mais le ministre des Finances a rejeté cette avenue, lundi.

Plus tôt, le premier ministre ontarien Dalton McGuinty avait refusé d'élaborer sur les 362 recommandations de M. Drummond, affirmant que certaines pourraient être adoptées, tandis que d'autres nécessiteront des modifications ou seront rejetées entièrement.

Le premier ministre a aussi dit mardi souhaiter que les cadres du secteur public, qui gagnent des salaires élevés, «prêchent par l'exemple» en matière de restrictions budgétaires.

Il a affirmé que les administrateurs d'hôpitaux, de collèges, d'universités, de commissions scolaires et de services sociaux devaient faire leur part pour réduire le déficit de la province.

M. McGuinty a laissé entendre que le budget du printemps pourrait prévoir un gel des salaires de ces cadres supérieurs, alors que le gouvernement libéral tente d'atteindre l'objectif du déficit zéro pour 2017-18.