NOUVELLES

La lavalloise Warnex suspend la vente de sa division de services analytiques

14/02/2012 09:22 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT

LAVAL, Qc - L'entreprise lavalloise de sciences de la vie Warnex a annoncé mardi qu'elle suspendait la vente précédemment annoncée de sa division de services analytiques, puisque l'acquéreur éventuel ne se serait pas acquitté de ses obligations prévues dans la convention obligatoire conclue entre les parties.

Warnex a affirmé mardi qu'elle considérait maintenant «tous les recours judiciaires disponibles» dans ce dossier.

En décembre dernier, l'entreprise avait annoncé avoir conclu une entente avec une compagnie privée anonyme qui s'était portée acquéreure de l'ensemble de sa divison de services analytiques en échange de 1,1 million $ en liquidités. Warnex voulait ainsi dégager des fonds pour rembourser une partie de sa dette.

La division en vente gère les services de contrôle de qualité pour certaines pharmaceutiques et des entreprises en biotechnologie.

Par ailleurs, la compagnie a annoncé mardi avoir mis Michael Mancini en charge de son unité de services analytiques, afin d'en évaluer la performance.

M. Mancini avait auparavant dirigé cette division de l'entreprise pendant de nombreuses années.

Depuis quelques mois, Warnex revoit l'ensemble de ses activités et tente de vendre certains actifs afin d'éponger sa dette. L'été dernier, l'entreprise avait indiqué qu'elle fermerait ses laboratoires analytiques de Laval pour économiser environ un million de dollars par année.

Fin 2011, l'entreprise a vendu ses services de laboratoires de santé à Laboratoires médicaux Gamma-Dynacare pour 7,5 millions $.

L'action de Warnex (TSX:WNX) a clôturé mardi à 1,5 cent à la Bourse de Toronto, un cours inchangé par rapport à la fermeture de la veille.

PLUS:pc