POLITIQUE

Le Pentagone admet que les chasseurs F-35 coûteront plus cher

14/02/2012 06:10 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT
CP

OTTAWA - Le Pentagone a admis que le prix d'achat du controversé chasseur furtif F-35 augmentera en raison de délais et d'un nombre de commandes moins important que prévu de la part des pays alliés.

Des responsables américains ne veulent pas indiquer le nouveau prix d'achat de l'appareil, mais ils encouragent les autres nations qui font partie du programme à y demeurer impliquées.

Le premier ministre Stephen Harper, le ministre de la Défense Peter MacKay et le ministre associé de la Défense Julian Fantino sont montés aux barricades pour défendre l'achat prévu de 65 avions de combats par Ottawa.

Lors d'entrevues accordées aux médias, M. Fantino a suggéré que le programme évoluait, sans toutefois élaborer.

M. MacKay n'a pas voulu répondre à la question visant à savoir si le Canada imiterait l'Italie, et possiblement la Grande-Bretagne, en réduisant la taille de la commande.

M. Harper a déclaré à la Chambre des communes que les chasseurs seraient livrés et que le projet coûterait toujours 9 milliards $, tel que prévu.