Après une inspection à Sotchi, le CIO ne voit aucune raison de s'inquiéter

Publication: Mis à jour:

KRASNAYA POLYANA, Russie - À deux ans des Jeux olympiques de Sotchi, le CIO ne nourrit aucun sujet d'inquiétude alors que les organisateurs russes promettent de compléter la construction de toutes les installations sportives d'ici la fin de 2012.

Le Comité international olympique (CIO), qui a suivi les travaux de construction depuis l'attribution des Jeux de 2014 à Sotchi il y a cinq ans, a déclaré que le projet de plusieurs milliards de dollars se poursuit conformément à l'échéancier.

«Nous sommes très satisfaits, a confié Jean-Claude Killy, le président de la comission de coordination, à l'issue de sa dernière visite d'inspection. Il reste deux ans et ce seront les deux plus difficiles années, mais nous ne voyons aucune raison de s'inquiéter.

«Il n'y a pas de véritables questions brûlantes. Les soucis sont les mêmes que pour d'autres jeux, les mêmes que pour Londres et Rio — transport, hébergement, sécurité, a ajouté le Français, en faisant allusion aux deux prochains Jeux olympiques d'été. La construction est réalisée dans les délais prévus.»

Les constructions suivent l'échéancier le long du littoral de la mer Noire où les sports intérieurs auront lieu et sur les sites alpins où un village olympique est en cours de construction à mi-hauteur de la montagne.

Une liaison ferroviaire, une autoroute et de nouveaux hôtels et centres de villégiature sont également en cours de construction.

«Tous les sites sportifs seront achevés en 2012 et prêt à utiliser d'ici la fin de l'année», a déclaré le vice-premier ministre Dmitri Kozak, qui supervise le projet de Sotchi pour le gouvernement.

Les dirigeants du CIO ont aussi rencontré le président russe Dmitry Medvedev.

«Il nous a dit que ce projet est l'une des priorités de la Russie», a déclaré Killy

Killy, qui était le co-organisateur des Jeux d'Albertville en 1992 et à la tête de la commission de coordination pour les Jeux de Turin en 2006, a prétendu que Sotchi surpasse tout ce qu'il a vu jusqu'ici.

Le budget de construction des infrastructures olympiques de Sotchi est d'environ 6,5 milliards $, plus de la moitié provenant de fonds privés, a soutenu Dmitry Chernyshenko, chef de la direction du comité organisateur.

Encore plus d'argent est injecté pour redévelopper toute la région, tandis que le budget de fonctionnement pour les sites et les jeux eux-mêmes est d'environ deux milliards $, a ajouté Chernyshenko.

Kozak a précisé que le centre de glisse pour la luge, le bobsleigh et le skeleton sera certifié en mars. La piste a fait l'objet d'une attention particulière après le décès du lugeur géorgien Nodar Kumaritshvili lors d'une descente d'entraînement à Whistler quelques heures avant la cérémonie d'ouverture des Jeux de Vancouver en 2010.

Plus de 60 épreuves préparatoires sont programmés avant les Jeux de Sotchi. Une épreuve test, sur le site de saut à ski, a dû être déplacé en raison de retards dans la construction.