NOUVELLES

Chômage: Sarkozy précise qu'il souhaite un référendum sur le "droit à la formation"

14/02/2012 07:55 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT

Nicolas Sarkozy a évoqué mardi l'hypothèse d'un référendum sur le thème du chômage, qu'il avait annoncé dans "Le Figaro magazine" paru le 11 février. "S'il le faut, je demanderai au peuple français son avis sur cette question de la formation, du droit à la formation à tout âge", a dit le chef de l'Etat.

Lorsqu'un salarié est au chômage, "l'indemnisation, c'est bien, mais c'est pas assez", a estimé le président. "Il faut l'indemnisation et la formation, pour avoir le droit de reprendre un emploi. On n'est pas foutu à 50 ans", a-t-il expliqué, lors d'une visite dans l'usine Photowatt de fabrication de panneaux photovoltaïques à Bourgoin-Jallieu (Isère).

"Je sais bien que ça rompt des habitudes mais s'il le faut, je demanderai au peuple français son avis sur cette question de la formation, du droit à la formation à tout âge", a-t-il dit.

Dans un entretien au "Figaro magazine", Nicolas Sarkozy, qui devrait très prochainement officialiser sa candidature à sa réélection, a proposé d'obliger les chômeurs n'ayant pas de "perspective sérieuse" de réembauche à suivre une formation à l'issue de laquelle ils seront tenus d'accepter "la première offre d'emploi correspondant au métier" qu'ils viendront d'apprendre.

Il a souhaité soumettre cette réforme au "jugement direct" des Français, par référendum - après la présidentielle des 22 avril et 6 mai prochains. AP

sc/cov/mw

PLUS:pc