NOUVELLES

Champions: Messi propulse le Barça vers un gain de 3-1; Lyon défait l'Apoel 1-0

14/02/2012 05:40 EST | Actualisé 15/04/2012 05:12 EDT

LONDRES - Lionel Messi a aidé le FC Barcelone à oublier ses problèmes à domicile en propulsant les champions en titre vers un gain de 3-1 contre le Bayer Leverkusen, mardi, en ronde des 16 de la Ligue des champions.

Dans l'autre match présenté mardi, l'Olympique lyonnais a vaincu l'Apoel Nicosie 1-0.

Messi a mis la table pour le premier but du match d'Alexis Sanchez, qui en a ajouté un deuxième après la pause.

Après le but de Sanchez, le défenseur du Leverkusen Michal Kadlec a créé l'égalité 1-1 à la 52e minute, grâce à une tête à la suite d'une passe transversale de Vedran Corluka.

L'attaquant étoile argentin a toutefois scellé l'issue de la rencontre en marquant son 38e de la campagne. Messi, qui a frappé le poteau à la 72e, a finalement trouvé le fond du filet à la 88e après avoir permis à Dani Alves de se libérer du côté droit avant de courir vers la zone de réparation, où il a redirigé habilement une passe du Brésilien.

L'Argentin, nommé trois fois le joueur de l'année de la FIFA, a désormais inscrit sept buts en Ligue des champions. Il est ainsi devenu le meilleur marqueur de la compétition cette saison.

Le Barça pourrait devoir se contenter d'un seul titre cette saison — celui de la Ligue des champions —, puisqu'il accuse désormais un retard de 10 points au classement général sur le Real Madrid en Ligue espagnole.

«Quand vous jouez contre des clubs allemands, vous n'avez pas la possession du ballon très longtemps et ils sont plus forts que vous physiquement, a expliqué l'entraîneur-chef du FC Barcelone Pep Guardiola. En deuxième demie, on a présenté une stratégie qui n'était pas intéressante de notre point de vue, mais on a marqué trois buts et nous tenterons de finir le boulot à domicile lors du match retour.»

Par ailleurs, un but d'Alexandre Lacazette peu avant l'heure de jeu a permis aux Lyonnais de battre l'Apoel Nicosie, mardi soir au Stade de Gerland à Lyon, et de s'offrir une petite avance dans la course aux quarts de finale.

Les Lyonnais, encore tenu en échec à la pause (0-0) malgré une grosse domination en première période, ont été récompensés en deuxième portion de match par une frappe de Lacazette déviée par un défenseur qui s'est retrouvée au-dessus du portier chypriote Dionisios Chiotis (58e).

L'Apoel, qui avait créé la surprise en phase de groupe en devançant le FC Porto, le Zénith de Saint-Pétersbourg et le Chakhtior Donetsk pour devenir le premier club chypriote à atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, a confirmé qu'elle est une équipe très difficile à manoeuvrer.

Toutefois, elle devra, lors du match retour le 7 mars à Nicosie, montrer un visage nettement plus offensif si elle veut éliminer la formation lyonnaise. L'Olympique pourra d'ailleurs compter sur toute l'expérience acquise à ce stade de la compétition, qu'elle atteint pour la neuvième fois consécutivement cette année.

«Déjà qu'on n'a pas pris de but, c'est important», s'est félicité le capitaine lyonnais Cris. «On savait que, défensivement, l'Apoel était une équipe très forte et on a fait le maximum. Je crois que l'Apoel sortira un peu plus au match retour, car ils ont besoin de marquer et on pourra jouer les probabilités.»

PLUS:pc